Cyclisme en Europe : quels pays et quelles villes sont les plus et les moins favorables au vélo ?

Jean Delaunay

Cyclisme en Europe : quels pays et quelles villes sont les plus et les moins favorables au vélo ?

Le cyclisme varie considérablement selon les pays européens, les Pays-Bas et les pays nordiques étant en tête. Le nombre de personnes qui ne font jamais de vélo est étonnamment élevé.

La mobilité active est l’un des moyens importants d’économiser de l’énergie. Non seulement vous économisez de l’énergie, mais vous améliorez également votre santé physique et mentale en marchant ou en faisant du vélo.

C’est pourquoi la Commission européenne vous appelle activement à « utiliser votre propre énergie ».

L’usage du vélo est déjà très populaire dans certains pays européens, comme aux Pays-Bas et au Danemark. Le vélo occupe également une place importante parmi les principaux modes de transport dans certains de ces pays.

À quelle fréquence les Européens font-ils du vélo ? Quels pays font le plus et le moins de vélo en Europe ? Quelles villes sont les plus favorables au vélo ?

Plusieurs enquêtes comprenant différentes questions ont abordé ce sujet, et certains index comparant les pays et les villes sont également disponibles. À partir de ceux-ci, nous pouvons tirer différents aperçus de la culture cycliste en Europe.

Vélos ou scooters privés comme principal moyen de transport

En 2019, 8 % des citoyens de l’UE ont déclaré que leur principal moyen de transport au cours d’une journée type était un vélo ou un scooter privé (y compris électrique), selon une enquête Eurobaromètre.

Aux Pays-Bas, 41 % des participants néerlandais ont déclaré que le vélo ou le scooter était leur principal moyen de transport. Ce taux élevé fait des Pays-Bas une exception, suivis de la Suède (21 %) et de l’Allemagne (15 %).

Seuls sept pays affichaient une part d’utilisation du vélo et du scooter supérieure à la moyenne de l’UE. Les autres pays étaient la Hongrie (14 %), la Finlande (13 %), ainsi que le Danemark et la Belgique (tous deux 12 %).

La part du vélo ou du scooter comme principaux modes de transport était nulle au Portugal et à Chypre. Ce chiffre était de 2 % au Royaume-Uni et de 3 % en France.

Les pays méditerranéens avaient généralement des parts plus faibles, tandis que les États membres nordiques de l’UE avaient des taux de cyclisme plus élevés, selon cette mesure.

Méditerranée versus pays nordiques : à quelle fréquence faites-vous du vélo ?

Une autre enquête Eurobaromètre menée en 2013 demandait à quelle fréquence les Européens faisaient du vélo. Dans l’UE, 29 % ont déclaré faire du vélo au moins une fois par semaine. Ce pourcentage variait entre 3 % à Malte et 71 % aux Pays-Bas.

Les tendances dans les pays méditerranéens et nordiques étaient encore une fois similaires avec cette mesure.

Les Pays-Bas, premiers pays, étaient suivis par la Finlande (57 %) et le Danemark (56 %) en termes de personnes faisant du vélo au moins une fois par semaine. Ce chiffre était de 42% en Suède.

La Hongrie, l’Allemagne et la Pologne ont signalé des taux d’utilisation du vélo supérieurs à 40 %. En Autriche et en Slovaquie, quatre personnes sur dix déclarent également faire du vélo au moins une fois par semaine.

Alors que 18 % des personnes interrogées en France déclarent faire du vélo au moins une fois par semaine, 14 % le font au Royaume-Uni, se classant 24e sur 28 pays.

Malte (3 %) avait le taux de cyclistes hebdomadaires le plus faible, suivie de Chypre (10 %) et de la Grèce (12 %).

La part de personnes qui ne font jamais de vélo est frappante

En regardant l’enquête de plus près, la moitié des personnes interrogées dans l’UE ont déclaré ne jamais avoir fait de vélo. Ces résultats étaient frappants. Dans certains pays, plus de 70 % des individus n’ont jamais fait de vélo.

À Malte, 93 % ont répondu qu’ils n’avaient jamais fait de vélo, suivis par d’autres pays méditerranéens, notamment Chypre (82 %), le Portugal et la Grèce (tous deux 75 %) et l’Espagne (73 %).

Ce taux était de 69 % au Royaume-Uni et en Bulgarie. Sans surprise, c’est aux Pays-Bas qu’il était le plus faible (13 %), suivis par les trois pays nordiques à environ 20 %.

Les cyclistes réguliers sont très courants aux Pays-Bas

Aux Pays-Bas, environ quatre répondants sur 10 (43%) quotidiennement. Cela se compare à environ trois répondants sur dix au Danemark (30 %) et en Finlande (28 %) qui faisaient également du vélo quotidiennement. La moyenne de l’UE était de 12 %.

Seuls 5 % des participants en France ont déclaré faire du vélo quotidiennement, et 4 % au Royaume-Uni.

Le vélo est le principal moyen de transport pour la moitié des Copenhagueois

La répartition modale du transport de passagers décrit la part relative de chaque mode de transport, comme la route ou le rail, parmi l’ensemble des modes de transport.

Parmi les capitales de l’UE, la part du transport à vélo est de loin la plus élevée dans la capitale danoise Copenhague (49 %).

Ce chiffre suggère que le vélo est le principal mode de transport pour la moitié des Copenhagueois, selon un ensemble de données compilé par la Fédération européenne des cyclistes (ECF).

Le vélo représentait 35 % du transport de passagers à Amsterdam, la capitale des Pays-Bas.

La part modale du vélo était de 9 % ou plus à Helsinki, Berlin, Ljubljana, Zagreb, Dublin et Stockholm.

Étant donné que les résultats des différentes méthodes de collecte de données et des différentes années peuvent varier considérablement, l’ECF appelle à une attention particulière dans les efforts visant à comparer directement les villes.

L’Europe domine parmi les villes cyclables dans le monde

L’indice Copenhagenize attribue aux villes des points pour leurs efforts visant à rétablir le vélo comme moyen de transport réalisable, accepté et pratique.

Plus de 600 villes de plus de 600 000 habitants de toutes les régions du monde ont été évaluées pour l’indice 2019. Les trois quarts des 20 plus grandes villes se trouvent en Europe.

Copenhague arrive en tête avec un score supérieur à 90, suivie de près par Amsterdam (89,3) et Utrecht (88,4).

La France compte trois villes dans le top 10. Il s’agit de Strasbourg, Bordeaux et Paris. Trois villes allemandes figurent également dans le top 20 : Brême, Berlin et Hambourg.

Laisser un commentaire

19 + 7 =