Culture Re-View: Ce jour-là en 1957, Lennon a rencontré McCartney

Jean Delaunay

Culture Re-View: Ce jour-là en 1957, Lennon a rencontré McCartney

6 juillet 1957 : Quand Lennon rencontre McCartney

Sel et poivre. Pommes et oranges. Yin et Yang… Lennon et McCartney. Dans l’histoire des grands duos, très peu de choses se rapprochent des pôles magnétiques du génie créatif qui composaient la majorité des Les Beatles‘ talent d’écriture.

Le pur génie de Paul McCartney et John Lennon en matière d’écriture de chansons a été un moteur de la révolution culturelle qui a vu les années 60 changer la perception mondiale non seulement de la musique, mais aussi de la jeunesse, de la drogue, de la politique et des cheveux. Le talent de McCartney pour les crochets et l’expérimentation bravade de Lennon se sont parfaitement alliés pour former la discographie légendaire des Beatles : 12 albums et 63 singles sortis entre 1963 et 1970.

Bien que le poids de leur personnalité individuelle soit finalement à l’origine de la rupture du quatuor, nous examinons aujourd’hui le jour de leur première rencontre.

Ce jour-là en 1957, Lennon, 16 ans, jouait un concert avec son groupe de skiffle The Quarrymen à la fête du jardin Rose Queen de l’église Saint-Pierre à Woolton, Liverpool. Le jeune Lennon était un fan du genre musical influencé par le jazz et a joué le concert avec une collection de copains, dont son ami de Quarry Bank High School, Eric Griffiths.

La mère de Lennon, Julia, lui avait appris, ainsi qu’à Griffiths, comment accorder et jouer de la guitare pour qu’elle sonne comme un banjo. Ils ont formé le groupe à la fin de 1956, en le nommant d’après leur école. Lennon, Griffiths et d’autres amis répétaient régulièrement et se produisaient dans des salles locales autour de Liverpool.

Au moment où ils ont atteint la soirée Rose Queen, les Quarrymen étaient un groupe serré qui avait saisi l’opportunité de jouer à la fois dans le cadre du défilé de chars émouvants lors de l’événement et sur une scène permanente plus tard dans la journée.

Wikimedia Commons/London Features International
The Quarrymen se produisant à Rosebery Street, Liverpool le 22 juin 1957 (L); jouer à la fête du jardin de l’église Saint-Pierre (R)

Alors qu’ils traversaient une interprétation de « Come Go With Me » par les Del-Vikings, Paul McCartney, qui venait d’avoir 15 ans, est arrivé. Dans la cabane scoute de l’église après la représentation, McCartney a été présenté à Lennon par Ivan Vaughan, membre des Quarrymen.

Cette première interaction n’a duré que quelques minutes. Lennon n’a eu qu’un peu de temps avant de devoir se préparer pour une troisième représentation lors de la grande danse de la soirée. C’était assez de temps pour que McCartney impressionne.

Montrant comment il accordait sa guitare, McCartney a surtout attiré l’attention de Lennon en connaissant toutes les paroles de la chanson « Twenty Flight Rock » d’Eddie Cochran lors d’une mini-performance de quelques chansons, dont un mélange de Little Richard.

Ils ont fait leurs adieux. Lennon s’est préparé pour la prochaine représentation et McCartney est rentré chez lui. À la fin, la dernière représentation des Quarrymen cette nuit-là serait interrompue par un orage. Malgré la perturbation, Lennon n’a pas oublié son nouveau jeune ami.

Dan Grossi/AP1964
Les Beatles, de gauche à droite, Paul McCartney, Ringo Starr à la batterie, George Harrison et John Lennon le 9 février 1964 à New York

Sur le chemin du retour, tout en discutant avec le joueur de planche à laver Quarrymen Pete Shotton, il a décidé d’inviter McCartney dans le groupe.

Il a fallu deux semaines avant que Shotton ne tombe sur McCartney pour prolonger l’invitation de Lennon. McCartney a fait savoir qu’il était intéressé via Vaughan le lendemain et le plus grand duo d’auteurs-compositeurs de l’histoire a été formé.

Laisser un commentaire

7 + 9 =