©

Jean Delaunay

Comment l’Europe peut aider son industrie agroalimentaire à rester compétitive et durable

Du 6 au 9 juin 2024, des millions de citoyens de l’UE ont entrepris la tâche importante d’élire les 720 nouveaux membres du Parlement européen (MPE) qui façonneront le cours de l’UE au cours des cinq prochaines années. Il est remarquable de constater qu’un si grand nombre d’électeurs européens se sont fortement engagés dans ces élections, ce qui a entraîné une augmentation considérable du taux de participation global.

Les élections européennes constituent un moment crucial pour évaluer et redéfinir l’orientation des politiques de l’UE qui affectent tous les aspects de nos entreprises et de nos vies, des réglementations environnementales aux politiques économiques et sociales.

À notre avis, le résultat envoie un signal fort selon lequel l’UE devrait continuer à donner la priorité à un programme durable et axé sur la croissance afin de maintenir la compétitivité des entreprises européennes et de promouvoir la durabilité environnementale. Cependant, dans le même temps, nous constatons également un appel fort aux décideurs politiques pour qu’ils renouvellent leur engagement avec l’industrie à travers une collaboration plus approfondie tout en se concentrant sur la bonne mise en œuvre de la législation existante.

De quel soutien politique notre secteur a-t-il besoin ?

Depuis de nombreuses années, le secteur européen des boissons gazeuses a fait preuve de leadership dans la promotion d’un système alimentaire et de boissons plus durable et plus sain en Europe et nous restons déterminés à avoir un impact positif, comme nous l’avons souligné avec audace dans notre Manifeste 2024-2029.

Nous considérons la nouvelle législature de l’UE comme une opportunité de réaliser de nouveaux progrès grâce à une collaboration renforcée avec les décideurs politiques pour créer un cadre réglementaire favorable. À notre avis, voici ce qu’il est essentiel de considérer :

1. Assurer la compétitivité de l’Europe est la clé de la croissance durable de notre secteur

Avec plus de 500 installations de production à travers l’Europe soutenant plus de 1,8 million d’emplois, le secteur européen des boissons gazeuses est un acteur clé de l’avenir de l’Europe. Pour chaque emploi dans la production de boissons gazeuses, sept autres emplois sont créés dans notre chaîne de valeur, dans une gamme de secteurs comprenant l’agriculture, les matières premières, la fabrication, l’emballage, le marketing, le transport, la vente au détail et la restauration.

Nous sommes un secteur local distinctif qui soutient fièrement des milliers de communautés agricoles et d’entreprises européennes : nous fabriquons 97 % des boissons gazeuses en Europe et nous nous approvisionnons également en Europe à plus de 85 % de nos ingrédients.

Notre contribution à l’économie et à la société de l’UE est tout simplement significative, notre chaîne de valeur étant estimée à 242 milliards d’euros par an. Il est donc vital de rester un secteur compétitif. Pour y parvenir, les décideurs politiques doivent assurer une sécurité réglementaire et garantir un marché unique fort au cœur de la politique de l’UE, avec une mise en œuvre uniforme de la législation alimentaire et environnementale de l’UE. Il est désormais temps de donner la priorité à la mise en œuvre de la législation actuelle plutôt qu’à de nouvelles politiques visant à offrir aux entreprises une prévisibilité juridique pour encourager les investissements.

En outre, il est on ne peut plus important de garantir que la nouvelle législation soit fondée sur des données scientifiques et fondée sur des évaluations d’impact approfondies et de haute qualité.

2. Soutenir une alimentation équilibrée grâce à des politiques fondées sur des données probantes et à des données fiables à l’échelle de l’UE

Notre secteur est fermement engagé à encourager les Européens à adopter des modes de vie plus sains grâce à nos efforts intensifiés pour réduire la teneur moyenne en sucre de nos boissons gazeuses, et à ne pas commercialiser et faire la publicité de nos boissons auprès des enfants de moins de 13 ans. Pour nous soutenir dans ces actions, les décideurs politiques devraient promouvoir une des régimes alimentaires basés sur une approche multipartite et des politiques fondées sur la science qui ne font aucune discrimination à l’égard des ingrédients approuvés comme sûrs par les autorités sanitaires et qui permettent l’innovation alimentaire, comme les édulcorants faibles ou sans calories. Ces ingrédients offrent un goût sucré avec peu ou pas de calories, ce qui en fait un outil efficace pour aider les consommateurs à gérer leur consommation de sucre.

Il est également fondamental que les politiques s’appuient sur des données comparables, solides et à l’échelle de l’UE sur la consommation d’aliments et de boissons. Sur la base de nos propres recherches, il est clair que les données existantes sur la consommation d’aliments et de boissons sont obsolètes et inappropriées pour concevoir des politiques efficaces. Il est essentiel d’établir un ensemble de données robustes et précises pour obtenir des informations fiables sur les modes de consommation en Europe, garantissant ainsi une prise de décision éclairée.

3. Favoriser la durabilité environnementale

Notre secteur prend des mesures concrètes en matière de gestion de l’environnement tout au long de notre chaîne de valeur, en mettant particulièrement l’accent sur la réduction de notre empreinte carbone, la protection des ressources en eau, l’amélioration de l’efficacité énergétique et la circularité des emballages.

De plus grands progrès dans ces domaines sont possibles avec le soutien des décideurs politiques pour une mise en œuvre appropriée et harmonisée des principales lois environnementales. En matière de circularité des emballages, nous avons également besoin de soutenir des systèmes de collecte bien conçus et un approvisionnement stable en matériaux recyclés, permettant de recycler les contenants de boissons en de nouveaux contenants de boissons. Enfin et surtout, il est nécessaire de donner la priorité aux politiques de l’eau promouvant la conservation et la restauration des ressources en eau et garantissant un accès juste et équitable à l’eau pour les citoyens et les entreprises.

En tant que secteur connu pour notre approche proactive et constructive, nous sommes prêts à dialoguer avec toutes les parties prenantes et à travailler main dans la main avec les décideurs politiques pour garantir un environnement réglementaire stable et favorable qui nous aide à conduire des changements significatifs.

Explorez le Manifeste de l’UNESDA ici ou numérisez-le pour le lire :

©
©

Laisser un commentaire

cinq × deux =