The moon rises over the Pournara migrant reception center in Kokkinotrimithia outside of capital Nicosia, Cyprus on Wednesday

Jean Delaunay

Chypre sauve 60 migrants syriens perdus en mer pendant 6 jours

Les autorités ont annoncé que plusieurs des personnes à bord ont été hospitalisées.

Au moins quatre personnes ont été hospitalisées après que la police chypriote a secouru 60 migrants syriens retrouvés à bord d’un bateau en bois branlant à environ 55 kilomètres au large de la pointe sud-est de l’île, ont annoncé mercredi les autorités.

Ils étaient en mer depuis six jours.

Des hélicoptères de la police et de l’armée ont transporté trois enfants et un adulte vers un hôpital après qu’un navire marchand de passage ait informé les autorités chypriotes de la présence du bateau au large des côtes de l’île avant l’aube.

Trois des enfants et un adulte semblaient avoir perdu connaissance. Trois autres adultes souffrant de fractures aux membres inférieurs ont été soignés par des agents à bord d’un patrouilleur qui a intercepté le bateau de migrants, a indiqué la police.

Le bateau a été remorqué jusqu’au port où les migrants restants ont reçu des soins médicaux.

Les autorités ont déclaré que le bateau avait quitté le Liban le 18 janvier et que les migrants semblaient manquer de nourriture et d’eau.

Un avocat libanais qui suit la question des migrants dans son pays a déclaré que le bateau avait disparu depuis son départ jusqu’à son arrivée à Chypre. Il a expliqué que les migrants étaient en mauvais état car ils n’avaient pas mangé depuis des jours.

Le littoral libanais se trouve à environ 168 kilomètres de Chypre.

Bien que le nombre total de migrants à Chypre ait considérablement diminué, les arrivées par voie maritime ont presque quadruplé, passant de 937 en 2022 à 3 889 en 2023, la quasi-totalité des migrants étant syriens, selon les chiffres officiels du ministère de l’Intérieur.

Dans une déclaration écrite, le ministre chypriote de l’Intérieur, Constantinos Ioannou, a déclaré mercredi que l’arrivée du bateau était une « preuve malheureuse » de la manière dont les réseaux de passeurs mettaient des vies en danger en obligeant les migrants à faire le voyage à bord d’embarcations inadaptées.

Ioannou a déclaré que c’est pour cette raison qu’il avait informé la commissaire européenne aux Affaires intérieures, Ylva Johansson, lors de sa récente visite à Chypre, de la nécessité urgente pour l’UE de constituer une unité composée de membres d’Europol, de responsables libanais et de la police chypriote chargée de patrouiller les frontières du Liban. .

Il a ajouté qu’il suggérerait à nouveau que le bloc réévalue la sécurité de certaines zones à l’intérieur de la Syrie pour permettre le rapatriement des migrants syriens lorsqu’il rencontrera ses collègues ministres de l’Intérieur de l’UE à Bruxelles jeudi.

Laisser un commentaire

5 + un =