Céline Pina justifie les bombardements sur les enfants de Gaza elle répond à Mediavenir

Jean Delaunay

Céline Pina justifie les bombardements sur les enfants de Gaza : elle répond à Mediavenir

Un site nommé Mediavenir a fait un montage de ma parole. J’expliquais la différence entre un crime contre l’humanité qui s’accompagne de torture et d’actes de sadisme et les conséquences de la guerre. Cela ne signifie pas que les conséquences de la guerre sont négligeables ni qu’un mort israélien compterait plus qu’un mort palestinien ou que la mort d’un enfant palestinien serait moins grave que celle d’un enfant israélien. Il n’y a pas de hiérarchie entre les victimes. En revanche il y a des différences dans la façon dont on les tue.

Le droit ne dit rien d’autre qui distingue les conséquences d’une guerre du crime de guerre et le crime du guerre du crime contre l’humanité.

Non seulement cette phrase a été sortie de son contexte, mais la phrase où je disais qu’un mort israelien ou palestinien cela faisait deux morts et que la seule chose qui les distinguait était la façon de les tuer a été coupée par Mediavenir. On entend le moment où la coupe est faite. C’est après la phrase qui dit que cela met un signe égal entre tous les morts. Dans la video originale j’ajoute le fait qu’un mort est un mort, palestinien ou israélien, mais que ce qui est different est la maniere dont on les tue. C’est la phrase sur l’égalité de ces morts qui a été coupée et ôtée de la vidéo juste pour me mettre en danger.

Je peux comprendre qu’un gugusse sur Linkedin n’ayant pas de formation juridique ne puisse comprendre ce type de raisonnement. C’est beaucoup plus cérébral que sentimental et l’indignation facile a le mérite d’être très revalorisante. Pour celui qui l’emploie, elle donne l’impression d’avoir accédé à un everest de vertu.

La réalité est qu’en relayant ce genre de cabale, sans aller écouter toute la séquence, on accroche une cible dans le dos de la personne concernée. La mort de Samuel Paty est lié à un mensonge, à la déformation de ce qui s’était passé et avait été dit et à la diffusion de ces mensonges dans les réseaux sociaux puis à leur reprise par les réseaux islamistes.

Le montage malhonnête de Mediavenir et la malveillance inconsciente ou consciente de ceux qui relaient ce type de publication équivaut à me désigner comme cible et à justifier tout le mal qui pourrait m’être fait au nom de ma soi-disant inhumanité.

Et la mise en route d’une dérive en mode Samuel Paty est en cours : des réseaux turcs ont repris cette vidéo, Al Jazira également, elle tourne dans les milieux islamistes, elle a été traduite en russe pour que les tchétchénes puissent être sensibilisés. Depuis menaces de mort, insultes et mise en accusation se succèdent. Ce type n’en est que le énième avatar.

Alors que les islamistes tuent en France pour un mot mal perçu, alors que ce qui se passe à Gaza cristallise toutes les passions, qui sont ces gens, en théorie normaux, qui désignent des cibles aux tueurs fanatiques qui sont présents sur notre sol et s’en lavent les mains? Ils contribuent pourtant tous à installer un environnement propice au passge à l’acte. Et ils ne l’ignorent pas.

Céline Pina, sur Linkedin

Laisser un commentaire

quatre × quatre =