FILE PHOTO - Carles Puigdemont in Brussels on March 9, 2021

Jean Delaunay

Carles Puigdemont envisage de se présenter à la présidence catalane 7 ans après avoir fui l’Espagne

L’ancien président s’est déjà présenté aux élections catalanes depuis l’étranger, apparaissant en tête de liste de son parti en 2017 et 2021.

Carles Puigdemont, l’ancien président de la Catalogne, a annoncé jeudi son intention de se présenter à la direction du gouvernement catalan, sept ans après avoir quitté l’Espagne suite à la déclaration unilatérale de l’indépendance de la Catalogne en 2017.

Lors d’un rassemblement à la mairie d’Elna, dans le sud de la France, aux côtés de la direction de son parti, Puigdemont a annoncé son intention de diriger le parti Junts Per Catalonia lors des prochaines élections du 12 mai.

Puigdemont a fui l’Espagne en octobre 2017, se cachant dans le coffre d’une voiture, suite à la suspension de l’autonomie de la Catalogne et au limogeage de son gouvernement par l’administration conservatrice de Mariano Rajoy, invoquant l’article 155 de la Constitution espagnole. Depuis sa fuite, l’ancien président vit en exil volontaire en Belgique, évitant un mandat d’arrêt émis pour son rôle dans la campagne pour l’indépendance.

Ce ne sera pas la première fois que Puigdemont se présente aux élections en Catalogne depuis sa fuite en Belgique. Il a mené la liste de son parti aux élections de 2017 et de 2021 sans retourner en Espagne pour faire campagne ni pour réclamer son certificat de député régional, car revendiquer son siège exigeait sa présence.

Mais cette fois-ci, l’avocat de Puigdemont, Gonzalo Boyé, a déclaré que l’ex-président envisageait de retourner en Espagne, même au risque d’être arrêté. L’entourage de Puigdemont estime que s’il était arrêté, une amnistie imminente pourrait lui permettre d’être libéré rapidement, lui permettant ainsi de participer à la cérémonie d’investiture sans faire face à aucune inculpation.

Laisser un commentaire

un + 14 =