Netherlands

Jean Delaunay

Bruxelles refuse d’accueillir le match de l’UEFA entre Israël et la Belgique pour des raisons de sécurité

La capitale belge a refusé d’accueillir un match de l’UEFA Nations League entre les deux équipes prévu en septembre en raison de la « situation dramatique à Gaza ».

La ville de Bruxelles a déclaré que l’accueil d’un éventuel match de l’UEFA Nations League serait un problème de sécurité et difficile à organiser pour les autorités municipales.

Le match devait avoir lieu au Stade Roi Baudouin le 6 septembre.

Le premier échevin de Bruxelles, Benoit Hellings, a déclaré mercredi avoir discuté en profondeur de la situation avec le gouvernement fédéral, les forces de police et la Fédération belge de football (URBSFA).

Dans un communiqué, Hellings a déclaré que le match provoquerait « des (contre-)manifestations majeures, compromettant la sécurité des spectateurs, des joueurs, des résidents et de nos forces de police ».

« Les matches des Diables Rouges ont toujours été des moments d’unité et de convivialité. La situation humanitaire et sécuritaire à Gaza et ses répercussions obligent la (ville) à informer l’URBSFA qu’il n’est pas possible d’organiser ce match au Stade Roi Baudouin.

Les autres matches organisés en Belgique contre la France le 14 octobre et l’Italie le 14 novembre se dérouleront comme prévu.

Des centaines de manifestants pro-palestiniens sont descendus à plusieurs reprises dans les rues de Bruxelles depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas.

La capitale belge était en alerte sécuritaire avant le début de la guerre à Gaza, la Belgique étant la cible d’attaques extrémistes.

Plus récemment, un match de football entre la Belgique et la Suède a été suspendu après qu’un homme armé ait tué deux supporters suédois à Bruxelles avant le coup d’envoi.

Laisser un commentaire

six + dix-huit =