European Union foreign policy chief Josep Borrell talks to journalists as he arrives for an EU summit in Brussels, Thursday, Feb. 1, 2024.

Jean Delaunay

Borell se rend en Ukraine alors que Zelensky demande au tribunal de prolonger la loi martiale

Tous les derniers développements sur la guerre en Ukraine.

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a confirmé lundi qu’il se dirigeait vers l’Ukraine alors qu’il réitérait ses appels à une aide accrue pour ce pays déchiré par la guerre.

Il s’agira de la quatrième visite de Borrell dans le pays depuis que la Russie a lancé son invasion à grande échelle en février 2022.

Borrell a déclaré que des efforts renouvelés pour aider l’Ukraine à reconstituer ses stocks d’armes étaient nécessaires pour « vaincre l’invasion ».

Plus tôt la semaine dernière, l’UE avait admis que le bloc ne serait pas en mesure de fournir à l’Ukraine le million d’obus d’artillerie promis d’ici mars. À l’heure actuelle, environ 524 000 obus seront livrés à l’Ukraine à la date initiale, ce qui représente environ 52 % de l’objectif.

La semaine dernière, l’Union européenne a approuvé un plan de soutien supplémentaire de 50 milliards d’euros pour l’Ukraine.

Zelensky rend visite aux soldats dans un contexte de remaniement militaire

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a visité lundi un terrain d’entraînement militaire dans la région de Dnipro, observant des soldats s’entraîner sur un simulateur de défense aérienne.

Il a également assisté à une séance de formation sur les armes à feu comprenant des exercices pratiques de tir.

Zelensky a remis des récompenses d’État aux troupes et les a remerciées pour leur service dans « la défense de notre pays, la défense de nos familles, la défense de l’Ukraine ».

« Je tiens à vous remercier d’avoir détruit les cibles aériennes ennemies, d’avoir détruit l’ennemi », a déclaré Zelensky.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky, au centre, pose pour une photo avec des militaires lors de sa visite dans la région de Zaporizhzhia, théâtre de violents combats avec les troupes russes.
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky, au centre, pose pour une photo avec des militaires lors de sa visite dans la région de Zaporizhzhia, théâtre de violents combats avec les troupes russes.

Ce voyage intervient alors que Zelensky a confirmé qu’il envisageait un éventuel limogeage du plus haut officier militaire du pays.

Lorsqu’on lui a demandé s’il envisageait l’éviction du général Valerii Zaluzhnyi, Zelenskyy a déclaré dans une interview à la télévision italienne RAI publiée dimanche soir qu’il y réfléchissait dans le cadre d’une question plus large visant à tracer la voie du pays.

Les commentaires de Zelensky ont marqué la première confirmation qu’il envisageait de licencier le général très populaire, une possibilité qui a provoqué un tollé en Ukraine et a ravi le Kremlin à l’approche de son deuxième anniversaire.

Zelensky demande au tribunal de prolonger la loi martiale

Le président ukrainien, Volodymyr Zelenskiy, a soumis au parlement ukrainien une proposition visant à prolonger la loi martiale et la mobilisation générale de 90 jours supplémentaires.

Le président a déclaré pour la première fois la loi martiale et la mobilisation générale le 24 février 2022, lorsque la Russie a commencé son invasion à grande échelle de l’Ukraine. Depuis lors, la mesure a été prolongée à plusieurs reprises.

La proposition de Zelenskiy prolongerait les deux mesures jusqu’au 14 mai.

En vertu de la loi martiale, les hommes ukrainiens âgés de 18 à 60 ans, à quelques exceptions près, ne sont pas autorisés à quitter le pays car ils peuvent être appelés au service militaire.

Laisser un commentaire

3 × deux =