Au revoir Chloé : Gabriela Hearst quitte la direction artistique

Jean Delaunay

Au revoir Chloé : Gabriela Hearst quitte la direction artistique

Après des mois de spéculation, l’uruguayenne de 46 ans a confirmé qu’elle quittait la marque de luxe française après un mandat de seulement trois ans.

Gabriela Hearst, la directrice artistique de Chloé, a annoncé qu’elle quittait son poste.

La collection printemps/été 2024 de Hearst, présentée à Semaine de la mode parisienne en septembre, sera sa dernière.

Après trois ans à diriger Chloé aux côtés de sa marque éponyme, Hearst a décidé de se concentrer sur sa propre marque.

La nouvelle de son départ a été initialement rapportée par WWD le mois dernier et Chloé a maintenant confirmé le déménagement. Son successeur n’a pas encore été nommé.

Hearst a partagé une déclaration sincère exprimant sa gratitude et son amour pour Chloé.

« Ce fut le plus grand privilège de partager ma vision créative et d’ajouter ma voix à l’histoire de Chloé, une maison remarquable que j’ai toujours tant aimée », écrit-elle.

Getty Images pour le Met Museum/Vogue
(LR) Olivia Wilde, Maude Apatow, Gabriela Hearst et Vanessa Kirby au Met Gala en mai

La nomination de Hearst en tant que directrice créative de Chloé en décembre 2020 a marqué un moment important dans sa carrière.

Malgré la durée relativement courte de son passage à la maison de couture française, elle a eu un impact durable. Sous sa direction, Chloé est devenue la première maison de mode de luxe européenne à recevoir le statut B Corp, reflétant son engagement envers le développement durable.

Hearst a incorporé des tissus respectueux de l’environnement dans les collections, a lancé un programme de revente et a structuré ses collections autour de solutions climatiques.

Pascal Le Segretain/2021Getty Images
Icône parisienne – Hearst défile lors de son défilé femme printemps/été 2022, 2021

Suivant les traces de designers de renom comme Stella McCartney, Karl Lagerfeld et Phoebe Philo, la nomination de Hearst avait également une signification historique.

Elle est devenue la première femme créatrice d’héritage multiculturel, originaire d’Uruguay et des États-Unis, à diriger une maison de couture parisienne.

Hearst a également annoncé récemment une collaboration avec La nouvelle entreprise d’Angelina Jolie, Atelier Jolie.

La collection comprendra principalement des vêtements de soirée, utilisant des stocks invendus et des matériaux à faible impact, tout en mettant en valeur le travail des artisans impliqués.

Changements au sommet

Alors que Gabriela Hearst fait ses adieux à Chloé, son départ marque la fin d’une époque caractérisée par une approche visionnaire de la mode, de la durabilité et de la responsabilité sociale.

Cela survient alors que l’industrie de la mode connaît une vague de changements, comme en témoigne l’exode récent des directeurs créatifs de diverses maisons de couture prestigieuses.

En décembre dernier, Raf Simons a fermé son propre label pour un rôle de co-directeur créatif chez Prada et, en avril, Tom Ford a quitté sa marque de mode éponyme pour une carrière cinématographique.

Toujours en décembre, Alessandro Michele a quitté Gucci et a été remplacé par Sabato De Sarno.

L’attente pour sa première collection, qui sera présentée à Milan en septembre, se construit déjà, les passionnés de mode attendant avec impatience la direction qu’il prendra pour la marque.

Daniele Venturelli/Getty
Roi de la mode décalée – Jeremy Scott défile pour son défilé Moschino Automne/Hiver 2022/2023

Le paysage de la mode assiste également au départ d’autres directeurs créatifs notables, tels que Jeremy Scott de Moschino. Il a quitté la marque excentrique en mars.

Ces changements fréquents façonnent non seulement les marques individuelles, mais reflètent également l’état actuel de l’industrie et sa trajectoire.

L’industrie de la mode est en constante évolution, et comme Julie Gilhart, une cadre chevronnée de la mode, l’a fait remarquer à Vanity Fair, « la mode nous rappelle toujours que rien n’est éternel et que notre entreprise prospère grâce au changement ».

Les nominations de De Sarno et Pharrell Williams en tant que directeurs créatifs chez Gucci et Louis Vuitton pour hommes, respectivement, illustrent la diversité des candidats considérés pour ces postes prestigieux.

De Sarno apporte des années d’expérience chez Valentino, Dolce & Gabbana et Prada, tandis que Williams, connu pour sa carrière musicale et sa marque de streetwear Billionaire Boys Club, offre une perspective différente.

Pierre Blanc/Getty
Le nouveau showman de la mode – Pharrell Williams défile après ses débuts pour Louis Vuitton

Diriger la barre d’une grande marque de mode est aujourd’hui plus exigeant que jamais, les créateurs jonglant avec plusieurs collections, les apparitions de célébrités et les pressions des médias sociaux.

En outre, de nombreux consommateurs se tournent de plus en plus vers des étiquettes émergentes plus petites qui privilégient la production éthique et la durabilité. Cela a obligé les maisons de design de luxe à repenser leur approche dans un monde de plus en plus soucieux du climat.

Laisser un commentaire

onze + dix =