Palestinian medics treat a wounded in the Israeli bombardment of the Gaza Strip at the Kuwaiti Hospital in Rafah refugee camp, southern Gaza Strip, early 20/04/24

Jean Delaunay

Au moins 22 personnes ont tué 18 d’entre eux lors d’une frappe aérienne israélienne nocturne sur Rafah

Les frappes israéliennes ont tué au moins 22 personnes, dont 18 enfants, dans la ville de Rafah, dans le sud de Gaza, ont annoncé dimanche des responsables de la santé, alors que les États-Unis approuvent des milliards de dollars d’aide militaire supplémentaire à Israël.

Les frappes aériennes israéliennes dans la ville de Rafah, dans le sud de Gaza, ont tué pendant la nuit au moins 22 personnes, dont 18 enfants, selon les autorités sanitaires dimanche.

Pendant ce temps, les États-Unis ont approuvé une aide militaire supplémentaire de plusieurs milliards de dollars à Israël, leur principal allié.

Israël mène des raids aériens quotidiens sur Rafah, où 2,3 millions d’habitants de Gaza ont trouvé refuge ailleurs pour fuir le conflit.

Malgré les appels internationaux à la retenue, notamment de la part des États-Unis, Israël a exprimé son intention d’intensifier ses opérations terrestres contre le groupe militant du Hamas dans la ville proche de la frontière égyptienne.

Les personnes en deuil prient sur les corps des Palestiniens, drapés dans les drapeaux du groupe militant du Jihad islamique, lors de leurs funérailles dans le camp de réfugiés de Nur Shams, près de la Cisjordanie.
Les personnes en deuil prient sur les corps des Palestiniens, drapés dans les drapeaux du groupe militant du Jihad islamique, lors de leurs funérailles dans le camp de réfugiés de Nur Shams, près de la Cisjordanie.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a annoncé son intention d’intensifier la pression politique et militaire sur le Hamas dans les prochains jours afin d’obtenir la libération des otages et de remporter la victoire. Cependant, il n’a fourni aucun détail sur ces actions.

La première frappe aérienne israélienne à Rafah a entraîné la mort d’un homme, de sa femme et de leur enfant de 3 ans, comme l’a confirmé l’hôpital koweïtien voisin. Heureusement, les médecins ont réussi à sauver le bébé à naître de la femme. Par la suite, une deuxième grève a coûté la vie à 17 enfants et à deux femmes d’une famille élargie.

Les proches des victimes ne peuvent que se demander pourquoi les enfants endormis ont été pris pour cible, tout en exprimant leur horreur face à l’état de la tante âgée qui a été tuée. À la suite des frappes, de jeunes enfants ont été placés dans des sacs mortuaires.

Mohammed al-Beheiri a raconté la perte tragique de sa fille Rasha et de ses six enfants, le plus jeune n’ayant que 18 mois. De plus, une femme et trois enfants sont restés coincés sous les décombres.

Selon les autorités sanitaires locales, le conflit entre Israël et le Hamas a entraîné la mort de plus de 34 000 Palestiniens, dont au moins les deux tiers sont des enfants et des femmes. Ce conflit prolongé a dévasté les principales villes de Gaza et contraint environ 80 % de la population à chercher refuge ailleurs dans l’enclave côtière assiégée.

Le plan d’aide de 24 milliards d’euros approuvé samedi par la Chambre des représentants comprend environ 8 milliards d’euros d’aide humanitaire pour Gaza, qui, selon les experts, est au bord de la famine. Le Sénat devrait ratifier le paquet d’ici mardi, le président Joe Biden s’engageant à le promulguer immédiatement après son adoption.

Laisser un commentaire

deux × 4 =