Anatomy Of A Fall triumphs at France’s Lumière Awards

Jean Delaunay

« Anatomy Of A Fall » triomphe aux Golden Globes français et aux Lumière Awards

Considérés comme l’équivalent français des Golden Globes, les Lumière Awards de cette année ont vu « Anatomie d’une chute » de Justine Triet remporter trois prix clés, dont celui du meilleur film. Les espoirs sont grands qu’il figurera en bonne place dans les prochaines nominations aux Oscars.

La Palme d’Or de Justine Triet Anatomie d’une chute poursuit sa série de récompenses, après avoir remporté les 29èmes Prix Lumière français du meilleur film et du meilleur scénario, tandis que sa star allemande Sandra Hüller a remporté le prix de la meilleure actrice.

Les Lumières célèbrent les meilleurs films, performances et réalisations techniques du cinéma français et sont largement connues comme l’équivalent français des Golden Globes. Ils sont votés par l’Académie des Lumières, composée de journalistes internationaux basés en France et représentant 36 pays.

La cérémonie s’est tenue hier soir (lundi 22 janvier) au Forum des Images à Paris. Faites défiler vers le bas pour la liste complète des gagnants.

Anatomie d’une chute a été nominé dans six catégories Lumière et avait déjà remporté les European Film Awards à Berlin en décembre dernier. Le célèbre drame judiciaire a depuis remporté le prix du meilleur film non anglophone et du meilleur scénario aux Golden Globes et du meilleur film international aux Critics Choice Awards.

Le film est également nominé pour sept BAFTA et devrait être nominé pour plusieurs Oscars aujourd’hui (mardi 23 janvier). Beaucoup prédisent que l’actrice principale Sandra Hüller aura une chance de remporter un Oscar pour son rôle dans Anatomie d’une chute. Sa concurrence la plus rude vient d’Emma Stone, qui a récemment remporté de nombreux prix pour son rôle époustouflant dans Pauvres choses.

Lisez notre entretien avec Sandra Hüller, dans lequel elle évoque ses rôles dans les deux Anatomie d’une chute et le drame poignant de l’Holocauste La zone d’intérêtqui devrait également être nominé aux Oscars.

Sandra Hüller dans Anatomie d'une chute
Sandra Hüller dans Anatomie d’une chute

Autre espoir aux Oscars qui a remporté un prix Lumières : la coproduction franco-tunisienne de Kaouther Ben Hania Quatre fillesqui a remporté le prix du meilleur documentaire.

Cet hybride docu-fiction formellement audacieux, qui examine la disparition et la radicalisation de deux jeunes filles tunisiennes à travers des reconstitutions dramatiques et des entretiens avec des sujets réels, a été l’un des documentaires les plus mémorables du Festival de Cannes de cette année. Les thèmes de la maternité, du transfert générationnel des traumatismes et du poids des structures patriarcales enracinées conçues pour perpétuer l’oppression sociétale des femmes sont explorés avec une franchise profondément percutante.

Au cours de la cérémonie, Ben Hania a appelé en larmes à un cessez-le-feu à Gaza dans son discours. Peu de temps après, Harari s’est dit « dégoûté par ce que fait le gouvernement israélien à Gaza », suscitant les applaudissements de certains invités, tandis que d’autres criaient « libérez les otages ».

Lisez notre entretien avec Kaouther Ben Hania.

Quatre filles
Quatre filles

Par ailleurs, d’autres prix Lumière clés ont été attribués à Thomas Cailley, qui a remporté le prix du meilleur réalisateur pour l’ouverture d’Un Certain Regard à Cannes 2023. Le règne animaltandis qu’Arieh Worthalter a remporté le prix du meilleur acteur pour sa performance dans l’ouverture de la Quinzaine des Réalisateurs de Cannes de Cédric Khan. L’affaire Goldman.

Les nominations aux Oscars sont attendues plus tard dans la journée et le prochain grand événement de l’industrie cinématographique française, les César, dévoilera les nominations demain (mercredi 24 janvier).

Voici la liste complète des gagnants des Lumière Awards de cette année :

Meilleur film

  • Anatomie d’une chute par Justine Triet – GAGNANT
  • L’été dernier de Catherine Breillat
  • Fils de Ramsès de Clément Cogitore
  • L’affaire Goldman de Cédric Kahn
  • Le règne animal de Thomas Cailley

Meilleur réalisateur

  • Catherine Breillat pour L’été dernier
  • Thomas Cailley pour Le Règne Animal – GAGNANT
  • Clément Cogitore pour Les Fils de Ramsès
  • Cédric Kahn pour L’Affaire Goldman
  • Justine Triet pour Anatomie d’une chute

Meilleur scénario

  • Thomas Cailley, Pauline Munier pour Le Règne Animal
  • Quentin Dupieux pour Yannick
  • Cédric Kahn, Nathalie Hertzberg pour L’Affaire Goldman
  • Iris Kaltenbäck pour The Rapture
  • Justine Triet, Arthur Harari pour Anatomie d’une chute – GAGNANT

Meilleur documentaire

  • Quatre filles de Kaouther Ben Hania – GAGNANT
  • Petite Fille Bleue par Mona Achache
  • Notre corps de Claire Simon
  • La Rivière de Dominique Marchais
  • Sur l’inflexible de Nicolas Philibert

Meilleure animation

  • Pas de chiens ni d’Italiens autorisés par Alain Unghetto
  • Poulet pour Linda ! par Chiara Malta & Sébastien Laudenbach – GAGNANT
  • Mars Express de Jérémie Périn
  • Saule aveugle, femme endormie de Pierre Földes
  • La sirène de Sepideh Farsi

Meilleure actrice

  • Catherine Deneuve pour Bernadette
  • Léa Drucker pour L’été dernier
  • Virginie Efira pour All To Play For
  • Hafsia Herzi pour L’Enlèvement
  • Sandra Hüller pour Anatomie d’une chute – GAGNANTE

Meilleur acteur

  • Vincent Lacoste pour Along Came Love
  • Karim Leklou pour Vincent doit mourir
  • Melvil Poupaud pour Juste à deux
  • Franz Rogowski pour Disco Boy
  • Arieh Worthalter pour L’Affaire Goldman – GAGNANT

Révélation féminine

  • Suzanne Jouannet pour La Voie Royale
  • Louise Mauroy-Panzani pour Àma Gloria
  • Park Ji-Min pour son retour à Séoul
  • Claire Pommet pour Spirit of Ecstasy
  • Ella Rumpf pour le théorème de Marguerite – GAGNANTE

Révélation masculine

  • Arthur Harari pour L’Affaire Goldman
  • Samuel Kircher pour L’été dernier
  • Milo Machado Graner pour Anatomie d’une chute
  • Raphaël Quenard pour Junkyard Dog – GAGNANT
  • Abdulah Sissoko pour Le Jeune Imam

Meilleur premier film

  • Bernadette de Léa Domenach
  • Chien de la casse de Jean-Baptiste Durand
  • Disco Boy de Giacomo Abbruzzese
  • The Rapture d’Iris Kaltenbäck – GAGNANT
  • Vincent doit mourir de Stéphan Castang

Meilleure coproduction internationale

  • Le Caftan Bleu par Maryam Touzani
  • À propos des herbes sèches par Nuri Bilge Ceylan – GAGNANT
  • Le Pays Perdu de Vladimir Perišić
  • Chiens de Kamal Lazraq
  • Le vieux chêne de Ken Loach

Cinématographie

  • Simon Beaufils pour Anatomie d’une chute
  • David Cailley pour Le Règne Animal
  • Hélène Louvart pour Disco Boy
  • Jonathan Ricquebourg pour Le Goût des Choses – GAGNANT
  • Sylvain Verdet pour Les Fils de Ramsès

Meilleure musique

  • Amine Bouhafa pour quatre filles
  • Clément Ducol pour Poulet Pour Linda !
  • Andrea Laszlo de Simone pour Le Règne Animal
  • Chloé Thévenin pour La Montagne
  • Vitalic pour Disco Boy – GAGNANT
Laisser un commentaire

dix − 5 =