Ampèremètres : contrôler le flux électrique pour une productivité optimum

Jean Delaunay

Ampèremètres : contrôler le flux électrique pour une productivité optimum

Pour une meilleure régulation et un contrôle réussit des flux énergétiques, les ampèremètres sont des dispositifs efficaces. Ce sont des appareils qui ont su se faire une place dans le contrôle de processus et l’automatisation industrielle. Dans le cadre de leur fonctionnement, ils fournissent des données précises sur la consommation électrique et favorisent ainsi une optimisation du système.

Que savoir des ampèremètres ?

Les ampèremètres sont utilisés pour la mesure du courant électrique au sein d’un système. Ils fournissent les données en ampère et utilisent une déviation d’aiguille ou un affichage numérique. La valeur indiquée correspond au flux de courant qui traverse le circuit. Grâce à sa grande précision, cette mesure permet d’évaluer la consommation électrique d’un système spécifique.

En industrie, les ampèremètres sont des dispositifs qui jouent un immense rôle dans le contrôle de processus. Leur utilisation permet de suivre, en temps réel, la consommation électrique des différentes machines et installations. Une surveillance qui permettra de cibler les fluctuations anormales du courant, qui cachent des problèmes au sein du système. 

Suite à la détection de ces variations, une intervention rapide des opérateurs pourra permettre de prévenir les pannes et y venir à bout avant qu’elles ne fassent véritablement surface. Les ampèremètres peuvent être des panneaux de commandes ou des tableaux de contrôle pour permettre une surveillance centralisée.

Quels sont les différents types d’ampèremètres ?

Nous distinguons deux grandes catégories d’ampèremètres, les modèles numériques et les modèles analogiques.

Tout savoir des ampèremètres numériques

Les ampèremètres numériques sont des modèles équipés de bargraphes programmables, dont l’utilisation pourrait convenir en fonction des besoins de l’application. Dans le cadre de la programmation de l’affichage numérique, il est possible de changer le message d’avertissement, la couleur ou encore le clignotement. De plus, au cas où un point critique est atteint, les déclencheurs de ces dispositifs lancent une alarme pour prévenir.

Tout savoir des ampèremètres analogiques

L’utilisation des ampèremètres analogiques aide à identifier les charges irrégulières qui se retrouvent dans un système. Plusieurs sont les dysfonctionnements qui peuvent entrainer une augmentation drastique du niveau d’intensité. En effet, cela peut s’expliquer par une mise à la terre involontaire ou même un court-circuit. La présence d’éléments défectueux dans le système peut aussi être la cause de cette augmentation de l’intensité. Une fois que l’ampèremètre analogique indique une valeur élevée, cela met tout de suite la puce à l’oreille et renvoie les opérateurs à effectuer un contrôle de l’installation.

Par ailleurs, en ce qui concerne les ampèremètres analogiques, nous en distinguons différents types. D’abord, il y a l’ampèremètre à aiguille qui se démarque comme étant le plus fréquemment utilisé. Ce dispositif est équipé d’une bobine mobile et d’une aiguille qui indique sur un cadran, la valeur du courant mesuré. C’est le modèle d’ampèremètre le plus souvent utilisé pour mesurer l’intensité des courants continus.

Ensuite, il existe l’ampèremètre ferromagnétique dont l’aiguille bouge grâce à la bobine, qui exerce une force électromagnétique. Les industriels utilisent aussi l’ampèremètre thermique qui est équipé d’un fil faisant circuler le courant. Dans le cadre du fonctionnement de ce dispositif, ce fil reçoit une charge thermique, s’échauffe et s’allonge. Ce qui est à l’origine de la rotation de la bobine. Les ampèremètres thermiques ont la particularité de ne pas être polarisés. Cependant, ils sont utilisés dans la cadre de la mesure d’une valeur efficace du courant alternatif et peuvent même atteindre des fréquences élevées.

Dans le domaine industriel, il est également possible de solliciter un ampèremètre magnéto-électrique qui fonctionne grâce à un principe d’induction électromagnétique. Ce modèle se base sur ce cycle pour effectuer la mesure du courant électrique. De plus, un galvanomètre à cadre mobile est utilisé par ce dispositif.

Laisser un commentaire

20 − 10 =