Jean Delaunay

Accord de Paris : selon Macron, le monde n’est pas sur la bonne trajectoire

Le président Macron évoque la mauvaise trajectoire de l’Accord de Paris

Le président de la République française, Emmanuel Macron, vient de réagir à la publication du bilan de l’Accord de Paris ce vendredi. Via son compte Twitter, il incite tous les acteurs à prendre leur part dans la lutte contre le réchauffement climatique, déplorant la mauvaise trajectoire actuelle de cet accord international.

« Dans le tweet qu’il a partagé, on ressent une pointe d’inquiétude et de frustration. « Au niveau mondial, nous ne sommes pas sur la bonne trajectoire », écrit-il en référence aux engagements pris par les pays pour limiter le réchauffement climatique à 2°C, voire à 1,5°C par rapport à l’ère pré-industrielle.

L’Accord de Paris dans le viseur

L’Accord de Paris, conclu en 2015 lors de la COP21 et entré en vigueur le 4 novembre 2016, rassemble aujourd’hui 197 pays autour d’un engagement commun pour lutter contre le dérèglement climatique. Cependant, selon le bilan publié, malgré les promesses et les efforts annoncés, le monde n’est pas sur la voie de respecter ces ambitions de limitation du réchauffement.

Pour mémoire, cet accord engage les pays à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre afin de limiter l’augmentation de la température moyenne de la planète. Chaque pays doit rendre compte de ses efforts et exposer ses plans pour atteindre ses objectifs de réduction d’émissions.

Un appel à l’action

Le message du président Macron est clair : il fait appel à tous les membres de la communauté internationale à faire preuve de responsabilité et à agir concrètement pour le climat.

Il rappelle ainsi à chaque pays signataire l’importance de prendre sa part du travail qui reste à faire pour respecter les engagements de réduction des émissions de GES (Gaz à Effet de Serre) et atteindre les objectifs fixés dans l’Accord de Paris.

Son tweet a depuis été partagé des milliers de fois, suscitant de nombreux commentaires. Certains internautes approuvent son appel à la mobilisation, tandis que d’autres tirent la sonnette d’alarme sur le manque d’action réelle des gouvernements face à l’urgence climatique.

Cet appel du président Macron vient en préparation de la prochaine COP qui aura lieu cette année, où on peut s’attendre à ce que l’attitude des grandes puissances économiques sur la question du climat soit au cœur des débats.

Laisser un commentaire

19 − 10 =