Ukrainian President Volodymyr Zelenskyy at a press conference in Kyiv, Ukraine, Feb. 25, 2024.

Jean Delaunay

31 000 soldats ukrainiens tués depuis le début de l’invasion russe à grande échelle, selon Zelensky

Le dirigeant ukrainien n’a pas voulu révéler combien de soldats ont été blessés ou portés disparus.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré dimanche que 31 000 soldats ukrainiens avaient été tués au combat au cours des deux années écoulées depuis le lancement de l’invasion russe à grande échelle.

« 31 000 militaires ukrainiens ont été tués dans cette guerre. Pas 300 000, pas 150 000, pas ce que Poutine et son cercle trompeur ont menti. Mais néanmoins, chacune de ces pertes est pour nous un grand sacrifice », a déclaré Zelenskyy lors de la  » Ukraine. Forum « Année 2024 » à Kiev.

Le dirigeant ukrainien n’a pas révélé le nombre de soldats blessés ou portés disparus.

C’est la première fois que Kiev confirme le nombre de ses pertes depuis que Moscou a lancé l’invasion à grande échelle le 24 février 2022.

Zelensky a également déclaré que « des dizaines de milliers de civils » avaient été tués dans les zones occupées d’Ukraine, mais a déclaré qu’aucun chiffre exact ne serait disponible avant la fin de la guerre.

« Nous ne savons pas combien de nos civils ils ont tués. Nous ne le faisons pas », a-t-il déclaré.

C’est la première fois que Kiev confirme le nombre de ses pertes depuis le début de la guerre à grande échelle de la Russie contre l’Ukraine le 24 février 2022.

En août 2023, le New York Times a rapporté que les forces ukrainiennes avaient subi 70 000 morts et entre 100 000 et 120 000 blessés depuis le début de la guerre à grande échelle, citant des responsables américains non identifiés s’adressant directement aux journalistes du Times.

La Russie a fourni peu de chiffres officiels sur les victimes. Les données les plus récentes du ministère de la Défense, publiées en janvier 2023, faisaient état d’un peu plus de 6 000 morts.

Mais d’après renseignements du ministère britannique de la Défenseenviron 350 000 militaires russes ont été tués ou blessés au cours des deux dernières années, ce qui, si cela est exact, représenterait plus de 80 % des quelque 360 ​​000 soldats russes dont disposait la Russie avant la guerre.

Le média russe indépendant Mediazona a déclaré samedi qu’environ 75 000 hommes russes sont morts en 2022 et 2023 en combattant dans la guerre.

Une enquête conjointe publiée par Mediazona et Meduza, un autre site d’information russe indépendant, indique que le rythme des pertes russes en Ukraine ne ralentit pas et que Moscou perd environ 120 hommes par jour.

Laisser un commentaire

neuf − six =