Les écoles secondaires néerlandaises vont interdire totalement les téléphones portables

Jean Delaunay

Les écoles secondaires néerlandaises vont interdire totalement les téléphones portables

Les écoles secondaires des Pays-Bas se préparent à une interdiction gouvernementale de tous les téléphones portables, craignant de distraire les élèves

À la suite de troubles et de perturbations dans les salles de classe à travers les Pays-Bas, le gouvernement a informé d’urgence les écoles que dans quelques mois, il interdira l’utilisation des téléphones portables par les élèves.

Pendant ce temps, certaines écoles l’ont fait de leur propre chef. C’est une décision saluée par le ministre de l’Éducation, Robbert Dijkgraaf : « Nous n’avons donc pas opté pour une interdiction légale pour le moment.

« Nous allons regarder de très près si cela fonctionne, cette décision.

« Parce que, bien sûr, il pourrait toujours y avoir une interdiction légale. Mais je suppose en fait que nous pouvons arranger cela ensemble. »

Mais de nombreux étudiants disent que c’est une mauvaise idée. Certaines personnes sont distraites. mais les téléphones peuvent aussi être un outil de travail.

Une fille a expliqué : « En biologie en fait très souvent, en néerlandais très souvent et en bricolage, et pendant la matière les gens et la société je ne le fais vraiment jamais. »

Un autre a déclaré que ce sont « principalement les cours où les enseignants ne font pas vraiment attention ou ne vous laissent pas travailler un peu plus indépendamment ».

Une fille a suggéré que c’était la faute des enseignants si les élèves utilisaient leurs appareils mobiles : « Si les enseignants ne mettent pas d’énergie dans la leçon, vous remarquez également que les élèves ne font pas vraiment de leur mieux et ensuite ils vont sur leurs téléphones. »

Ce qui est certain, c’est que les experts mettent en garde depuis longtemps contre les effets négatifs des téléphones portables en classe : ils suggèrent qu’ils détournent l’attention et nuisent aux performances scolaires.

L’interdiction s’appliquera aux écoles secondaires à partir de début janvier 2024.

Laisser un commentaire

seize − 7 =