La Mongolie triomphe au Grand Chelem de judo à Oulan-Bator

Jean Delaunay

La Mongolie triomphe au Grand Chelem de judo à Oulan-Bator

Une journée fantastique pour les fans de judo dans la capitale mongole, Oulan-Bator, où ils ont été témoins de compétences spectaculaires lors de la dernière journée du Grand Chelem de judo à la Steppe Arena.

La ville florissante d’Oulan-Bator est la capitale de la Mongolie, une terre connue pour ses paysages, sa tradition – et son amour du judo.

La Steppe Arena était remplie de fans enthousiastes prêts pour la dernière journée du Grand Chelem de judo et ils ne devaient pas être déçus.

Dans la finale des -90 kg, Mikhail Igolnikov a remporté une victoire tactique sur Erlan Sherov du Kirghizstan.

Mohamed Meridja, le directeur de l’éducation et de l’entraînement de la Fédération internationale de judo était sur place pour remettre les médailles.

La foule était ravie d’accueillir le champion du monde en titre chez les -78 kg, Inbar Lanir d’Israël. Elle a combattu dans sa première compétition depuis qu’elle a remporté son titre mondial le mois dernier, et elle semblait imparable.

Deux lancers puissants lui ont assuré l’or du Grand Chelem, maîtrisant son adversaire japonaise Mami Umeki. Lanir est une force avec laquelle il faut compter en -78 kg et était ravie de partager sa joie avec son équipe.

Elle a reçu ses médailles des mains d’Armen Bagdasarov, directeur des arbitres en chef de la FIJ.

« Ils sont incroyables, ils aiment vraiment le judo, quel que soit le pays », a déclaré Lanir à propos des Mongols, « bien sûr, ils encouragent la Mongolie, mais ils aiment juste le bon judo. C’est très agréable de concourir ici.

Gonchigsuren Batkhuyag était le héros à domicile lors de la dernière journée du Grand Chelem. En demi-finale, il a lancé l’actuel champion du monde, battant Armen Adamian à son propre jeu.

Puis en finale, il a affronté la légende géorgienne du judo Varlam Liparteliani et a ravi la foule en exécutant une nouvelle fois un brillant contre.

Des scènes phénoménales dans la Steppe Arena, avec la prochaine génération de judoka présente et désespérée d’avoir la chance de rencontrer l’homme du jour et de prendre un selfie avec lui.

Il a reçu sa médaille des mains de Tsagaan Puntsag, président du conseil d’administration de la Steppe Arena.

« Je suis vraiment sans voix d’avoir cet incroyable soutien de la foule », a déclaré un Batkhuyag extatique après sa victoire. « Je suis si heureux de remporter ma toute première médaille d’or en Grand Chelem, et c’est ici en Mongolie, incroyable. »

À +78 kg, Tomita Wakaba a tenu Raz Hershko pour remporter la 7e médaille d’or du tournoi au Japon.

Les médailles ont été remises par Moshe Ponti, président de l’association israélienne de judo.

Et à +100 kg, le champion du monde Inal Tasoev a montré sa classe, lançant et sécurisant immédiatement une clé de bras.

Les médailles ont été remises par Ki-Young Jeon, directeur des arbitres en chef de la FIJ.

Les fans ont rempli le stade pendant trois jours de judo incroyable, et l’équipe locale est venue se produire. Le poids lourd Odkhuu a ajouté à l’incroyable fin du Grand Chelem d’Oulan-Bator 2023 avec une autre médaille, merci la Mongolie !

Laisser un commentaire