Crise du logement : la France prolonge les prêts à taux 0 % pour les ménages à faible revenu

Milos Schmidt

Crise du logement : la France prolonge les prêts à taux 0 % pour les ménages à faible revenu

Les prêts hypothécaires accordés aux primo-accédants à faible revenu passeront de 80 000 € à 100 000 € en 2024. Les critères d’éligibilité à la mesure fiscale seront également élargis, dans le but d’aider davantage de personnes à accéder à la propriété.

Les prêts à taux d’intérêt 0% accordés aux familles à faible revenu seront augmentés et étendus à un plus grand nombre de personnes l’année prochaine, a annoncé mercredi le ministre français de l’Economie, Bruno Le Maire.

Le gouvernement avait initialement prévu de supprimer les aides fiscales destinées à aider les premiers acheteurs de logement, mais à la place, il met sur la table 850 millions d’euros supplémentaires.

« Avant, 20 milliards d’euros de prêts étaient accordés mensuellement, nous sommes tombés à 10 milliards d’euros », a déclaré Le Maire sur la chaîne de radio française RTL, accusant l’inflation et la hausse des taux d’intérêt.

Lancée en 1995, cette mesure permet à ses bénéficiaires de bénéficier de plans de remboursement hypothécaire allant jusqu’à 25 ans, qu’ils n’ont pas besoin de commencer à rembourser avant cinq ans après l’achat de leur maison.

Les futurs propriétaires doivent remplir plusieurs conditions pour bénéficier de l’initiative, notamment l’achat d’une maison ou d’un logement en dehors des grandes villes qui répond aux critères d’efficacité énergétique si la propriété n’est pas une nouvelle construction.

À partir de 2024, les prêts seront disponibles dans 210 villes supplémentaires à travers la France, et les critères de revenus seront élargis afin qu’un plus grand nombre de personnes puissent en bénéficier. « Cela représente 6 millions de bénéficiaires potentiels supplémentaires », a déclaré le ministre français de l’Economie.

Le Maire n’a pas encore précisé les nouveaux critères de revenus pour l’année prochaine. Le plafond actuel pour bénéficier de l’aide est d’un salaire annuel de 27 000 € pour un seul acheteur, ou jusqu’à 54 000 € de revenus cumulés pour une famille de quatre personnes.

Les prêts hypothécaires à taux 0% actuellement en vigueur ont un plafond de 80 000 €, qui sera étendu à 100 000 € l’année prochaine.

La condition selon laquelle la propriété ne peut pas être entièrement achetée avec le prêt de l’État demeurera. Cependant, la proportion du prêt par rapport à une hypothèque bancaire classique nécessaire pour finaliser l’achat du logement passera de 40 % à 50 %.

Laisser un commentaire

14 − 12 =