L'OBSERVATOIRE DE L'EUROPE

Libre forum des universitaires, journalistes, fonctionnaires et citoyens pour l'Europe

Mariage homosexuel et avortement au menu du Parlement européen  11/01/2009

Réuni à Strasbourg cette semaine, le Parlement européen devrait adopter une proposition de résolution sur "la situation des droits fondamentaux dans l’Union européenne 2004-2008", sur la base du rapport d’initiative de l'eurodéputé communiste italien Giusto Catania au nom de la commission des libertés civiles. Dans cette résolution, le Parlement européen s'appuie sur les droits fondamentaux et la future Charte à laquelle le traité de Lisbonne va donner pleine force juridique notamment pour généraliser le mariage homosexuel et un droit à l'avortement; sur le territoire de l'Union européenne, et ce, au nom de la libre circulation des personnes. Sur la reconnaissance des unions civiles homosexuelles, le Parlement européen "(75) invite les États membres s’étant dotés d’une législation relative aux partenariats entre personnes de même sexe à reconnaître les dispositions adoptées par d’autres États membres ayant des effets similaires ; invite les États membres à proposer des lignes directrices pour la reconnaissance mutuelle entre les États membres de la législation en vigueur afin de garantir que le droit à la libre circulation dans l’Union européenne des couples de même sexe s’applique dans des conditions égales à celles appliquées aux couples hétérosexuels" De même, le Parlement de l'UE "(76) prie instamment la Commission de présenter des propositions assurant que les États membres appliquent le principe de reconnaissance mutuelle pour les couples homosexuels, qu’ils soient mariés ou en partenariat civil enregistré, notamment quand ils exercent leur droit à la libre circulation conformément à la législation européenne." Il invite (77) "les États membres qui ne l’ont pas encore fait à prendre, au nom du principe d’égalité, des mesures législatives visant à surmonter la discrimination subie par certains couples de même sexe en raison de leur orientation sexuelle". Enfin, sur l'avortement, les députés européens veulent promouvoir l’avortement ("santé génésique et sexuelle"), en soulignant (61) "le besoin d’accroître la prise de conscience publique du droit à la santé génésique et sexuelle et appelle les États membres à garantir que les femmes puissent pleinement jouir de ces droits, à mettre en place une éducation sexuelle adéquate, une information et des services de conseil confidentiels, à faciliter les méthodes de contraception afin de prévenir toute grossesse non désirée et les avortements illégaux et à risque".


1.Posté par Pascalus le 31/01/2011 10:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En France et partout dans le monde, il est surprenant que l'on demande aussi leurs avis aux gens qui ne sont pas directement concernés par le mariage à accorder aux homosexuels. En réalité il n'est pas question d'opinions, mais de "droits de l'homme" et de la femme, à faire respecter pour tous. Car il n'y a pas de "sous hommes", sauf pour les politiques d'états fascisants, ou/et religieux dont les idées archaïques les rejoignent. Oubliez le terme "Mariage homosexuel" tout comme on ne précise pas "Mariage hétérosexuel" ; il s'agit d'un "Mariage UNIVERSEL" qui est attendu, pour plus de justice humaine. Cela se fera bientôt aussi en France, c'est plus que certain. Ne vous laissez pas manipuler par ceux qui prennent en otage nos chères "têtes blondes", pour tenter en vain de freiner cette avancée inéluctable. Ou qui utilisent faussement la "Nature", alors que nous savons qu'un grand nombre d'autres races animales que la notre, comportent l'homosexualité, y compris dans les comportements de tendresses et d'amour dans leurs sentiments. En réalité, ne serait-ce pas les religions qui sont "contre-nature" ? Je le crois. Hors, le mariage est "Républicain", pas religieux, sauf pour le folklore dogmatique. Reste à savoir quel parti politique Français laissera sa trace dans l'histoire, pour avoir permis cette avancée de justice sociale, déjà engagée avec le timide PACS. Et quels partis pour l'avoir refusée, porteront cette honte face aux générations futures, en traînant avec eux la réputation de privilégiez un électorat rétrograde et intolérant. Messieurs et mesdames les politiciens ; votre descendance vous jugera... La question est actuellement là.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vos commentaires sont les bienvenus, pour peu qu'ils respectent la liberté d'opinion, la courtoisie la plus élémentaire et...la langue française. Ils sont modérés et ne doivent évidemment comporter aucun propos grossier, insultant, raciste ou diffamatoire.




Séguin visionnaire : réécouter son fameux discours de 1992



LE LIVRE DU MOIS - L’Union européenne est devenue la première source du droit dans chacun des États membres. Etudiants, juristes, citoyens : vous ne pouvez plus l'ignorer.