L'OBSERVATOIRE DE L'EUROPE

Libre forum des universitaires, journalistes, fonctionnaires et citoyens pour l'Europe

Les "Commissaires pantoufleurs" pointés du doigt  01/04/2009

Salaires dorés, parachutes et pantouflage ? Avec un traitement supérieur à celui des chefs d'Etat, et même, s'agissant du Président de la Commission européenne, supérieur à celui du Président des Etats-Unis, d'importantes indemnnités dite de réinstallation et pensions de retraite, c'est au tour des avantages des Commissaires de Bruxelles de susciter la polémique. (V. notre article; et  Le Monde, 31 mars 2009). Le président du Mouvement pour la France Philippe de Villiers a ainsi dressé une liste des commissaires européens "recasés ensuite dans des entreprises qui entrent dans le cadre de leur portefeuille de responsabilité. J'appelle cela de la prise illégale d'intérêt" juge le chef de file de Libertas pour les élections européennes. Bien que leurs règles déontologiques les en dissuadent, on trouve en effet beaucoup de Commissaires "pantoufleurs", c'est à dire d'anciens Commissaires européens et même de hauts fonctionnaires dans multinationales qui étaient dans leur portefeuille de responsabilités. Ainsi, le Belge Etienne Davignon, vice-président de la Commission, chargé des Affaires industrielles et énergétiques de 1981 à 1984. En 1985, il est directeur puis vice-président d'un grand groupe électrique belge, la Société générale de Belgique (future Suez-Tractebel). Léon Brittan, qui fût commissaire européen chargé des Affaires économiques extérieures et de la Politique commerciale (1993-1995). En 2000, ce Britannique toujours prompt à dénoncer les connivences est devenu vice-président d'UBS Investment Bank. L'Allemand Martin Bangemann, en 2000, à la fin de son mandat de commissaire chargé des affaires industrielles et des télécommunications, atterrit à la direction de Telefonica, le géant espagnol des télécoms. Les commissaires à la Concurrence, un des postes clés de l'exécutif européen puisqu'il fait et défait les fusions des entreprises, sont très sollicités : en 2005, Mario Monti devient conseiller de la puissante banque américaine Goldman Sachs, virtuose des fusions et acquisitions... Karel Van Miert lui est au Conseil d'administration de Vivendi Universal. Le PDG de Suez, Yves Thibault de Silguy était auparavant commissaire chargé des affaires économiques et financières de 1995 à 1999. M. Mac Sharry, ancien Commissaire européen à l’Agriculture (auteur de la désastreuse réforme de la PAC en 1992) siège au sein d’un grand groupe agroalimentaire. Les hauts fonctionnaires de la Commission aussi peuvent être tenté. Le directeur d'unité "Société de l'information" à la Commission de Bruxelles a pris 3 ans de disponibilité pour accepter un poste chez Microsoft. A la Commission, il avait évidemment travaillé sur tous les dossiers sensibles liés à la sécurité des communications et des systèmes informatiques, notamment la cryptographie et la certification électronique... Autre exemple récent, en octobre 2008, le directeur de cabinet de l'actuel vice-président Jacques Barrot, a été débauché par le cabinet d'avocats Gide Loyrette Nouel qui se vante dans un communiqué de «sa parfaite maîtrise des questions et des procédures institutionnelles et juridiques communautaires»...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vos commentaires sont les bienvenus, pour peu qu'ils respectent la liberté d'opinion, la courtoisie la plus élémentaire et...la langue française. Ils sont modérés et ne doivent évidemment comporter aucun propos grossier, insultant, raciste ou diffamatoire.




Séguin visionnaire : réécouter son fameux discours de 1992



LE LIVRE DU MOIS - L’Union européenne est devenue la première source du droit dans chacun des États membres. Etudiants, juristes, citoyens : vous ne pouvez plus l'ignorer.