L'OBSERVATOIRE DE L'EUROPE

Forum indépendant d'analyse et d'opinion pour un débat libre sur l'Europe

L'Allemagne réimprimerait des Marks, selon une ex-conseillère du Président Bush  09/11/2011

La nouvelle devrait faire l'effet d'une bombe si cela est avéré : l'Allemagne réimprimerait des Marks, selon les affirmations du Dr Pippa Malmgren sur son blog. L’Américaine Pippa Malmgren, 49 ans, n’est pas n’importe qui, experte du monde politique et économique, ancienne conseillère économique du Président américain Georges W. Bush, elle a une connaissance pointue de la Deutsche Bank. Que nous apprend-elle sur son blog ?Selon elle, les Allemands auraient annoncé qu’ils comptent réintroduire le Deutsche Mark sur les marchés. Ils ont déjà commandé la nouvelle monnaie et ont même demandé à leurs imprimeurs de se dépêcher. Le Vice-chancelier allemand, Philippe Roesler, a prononcé un discours en septembre dans lequel il dit qu’il n’y aura pas un sauvetage de plus d’un pays de la zone euro. Cette déclaration intervient alors que tout le monde sait qu’il faudra bientôt venir en aide à l’Italie et à l’Espagne. Cette déclaration est en totale cohérence avec la position du peuple Allemand qui selon un sondage récent est à 70 % opposé à transférer les richesses allemandes pour sauver les nations sur-endettées. L’Allemagne a annoncé également qu’elles soutiendra ou nationalisera une partie voire toutes ses banques pour les sauver mais seulement ses banques. Ceci augmente donc le risque d’un défaut de paiement des pays de la zone euro qui sont affaiblis. Ce qui a amené Pippa Malmgren à ce constat c’est la déclaration récente de Christine Lagarde à Jackson Hole qui a reconnu que l’Allemagne ne pourra faire un « chèque » de renflouement pour aider les membres de la zone euro. Elle a dit  "quelqu'un doit faire un chèque ou bien nous allons avoir des défaillances bancaires historiques multiples". Dans l’assistance tout le monde a bien entendu qu’il n’y avait aucun chèque à venir. Pippa Malmgren ajoute qu’il y aurait bien une garantie, celle des réserves d’or mais ces réserves sont insuffisantes. L’autre solution est la remise de propriété de l’actif des nations industrielles ce qui revient à dire une nationalisation des industries par un pays et donc d’un gouvernement étranger. Il n’y a pas pour Pippa Malmgrem de véritables garanties significatives. Et même la Chine ne peut faire un chèque assez gros pour remplir le trou des dettes cumulées des pays de la zone euro. Donc l’Allemagne réimprime ses Deutsche Mark pour se prémunir de la disparition de l’euro, afin de rester souveraine… Qu’attend donc Nicolas Sarkozy pour réimprimer notre monnaie nationale, le franc, et sortir de ce système d’emprunt sur les marchés qui date de 1973 et qui nous a sur-endetté ? (Source  Pippa Malmgren http://www.moneynews.com )


1.Posté par ungars le 09/11/2011 14:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est ce qui est écrit ici : http://liesidotorg.wordpress.com/2011/10/ . Je cite :
"Chute de l’Euro

La chute de l’Euro avait été enrayée par les différentes tentatives de plans de sauvetage, plus ou moins téléphonées. L’annonce d’un accord, jeudi matin, s’est même traduite par une violente hausse, provoquée par le rachat en catastrophe des massives positions short des hedge funds.
Ces shorteurs se sont repositionnés à la vente au-dessus. Nous devrions voir s’amorcer un retour de l’euro vers les 1,32 en attendant de le voir s’enfoncer vers les 1,20

Le piège s’est refermé.

Le gouvernement en Italie semble en extrême difficulté, les députés refusant d’entériner ce que Berlusconi a promis à Merkal&Sharko. Le Portugal serait pris dans le Vortex de la Grèce et la situation financière de l’Espagne se dégraderait actuellement très rapidement.
Simon Ward de HGI publie que la seule solution restante pour la BCE est de couper les taux d’intérêt et de lancer un QE massif de 10% du PIB européen. Albert Edwards, analyste de SG global research, a écrit que la BCE va devoir agir dans ce sens malgré le veto de l’Allemagne.

Angela Merkel a pourtant été très claire ces derniers temps, s’opposant catégoriquement à ce que la BCE intervienne et imprime de la monnaie à tout-va. Les Allemands se souviennent de Weimar et refusent de connaître une deuxième destruction monétaire.

Tout est fait pour pousser l’Allemagne à sortir de l’Euro.

Dans sa lettre confidentielle, datée du 22 octobre, Jim Willie affirme que la décision de l’Allemagne de sortir de l’euro remonte à avril 2010. Dans un premier temps, l’Allemagne va remettre en circulation des Deutsch Mark, qui sont déjà imprimés et en place.
Le DM sera une monnaie de transition avant la mise en place de l’Euro-du-Nord, garanti par des matières premières, (or, argent, pétrole,…) probablement au début 2013.

La sortie de l’Allemagne de l’eurozone interviendra probablement vers la fin de l’année.
L’Euro chutera alors au plus bas face au Dollar. Eurocalypse vers 0,8 ? C’est déjà arrivé

Chute des bourses

La chute de l’euro devrait entrainer une violente chute des financières et donc une nouvelle forte chute des bourses.

D’après Lindsey Williams, l’effondrement américain arriverait avec 2 à 3 semaines de décalage. (probablement par le jeu des Credit Default Swaps ). L’un des plus riches fonds souverains du Monde est le Fond Norvégien, riche des revenus du pétrole. Ce fond s’est récemment totalement dégagé des Mortage-backed-Securities, ces hypothèques titrisées US, et s’est allégé fortement de ses US-Tbonds. (Aucun rapport évidemment entre cette information et les attentats en Norvège, qui sont le fait d’un individu isolé)".

2.Posté par ungars le 11/11/2011 14:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Donc, l'Allemagne viole le Traité de Lisbonne ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vos commentaires sont les bienvenus, pour peu qu'ils respectent la liberté d'opinion, la courtoisie la plus élémentaire et...la langue française. Ils sont modérés et ne doivent évidemment comporter aucun propos grossier, insultant, raciste ou diffamatoire.




LE LIVRE DU MOIS - L’Union européenne est devenue la première source du droit dans chacun des États membres. Etudiants, juristes, citoyens : vous ne pouvez plus l'ignorer.

Séguin visionnaire : réécouter son fameux discours de 1992