L'OBSERVATOIRE DE L'EUROPE

Forum indépendant d'analyse et d'opinion pour un débat libre sur l'Europe

Abandon de la présidence française de l'Union pour la Méditerranée : colère des souverainistes  05/03/2012

C'est par la voix du député Dominique Souchet, proche de Philippe de Villiers, que les souverainistes ont dénoncé, dans un communiqué (29/02) l'abandon à l'Union européenne de la co-présidence de l'UPM : "Nous avions salué en son temps le lancement par la France de l’Union Pour la Méditerranée, en juillet 2008, initiative intergouvernementale, qui visait au départ à promouvoir la coopération et à défendre les intérêts communs des pays riverains de la Méditerranée. L’objectif initial avait été une première fois dénaturé, après l’acceptation par la France d’inclure parmi les membres de l’UPL l’ensemble des États de l’Union Européenne, qu’ils aient ou non une façade méditerranéenne. Le projet perdait ainsi une bonne part de sa cohésion géographique et de son intérêt géopolitique. Mais le pire était encore à venir. Le 27 février 2012, la France a abandonné la co-présidence de l’UPM au profit de l’Union Européenne. Désormais, les réunions des Ministres des Affaires étrangères relèveront donc de la Haute Représentante, Madame Ashton, et les réunions ministérielles techniques, des Commissaires européens. Du fait de cette capitulation en catimini de la France, de ce renoncement à l’intergouvernemental, de ce basculement au profit des procédures communautaires, l’avenir de l’UPM risque de ressembler trait pour trait à celui du processus communautaire de Barcelone, dont elle avait pourtant vocation à corriger l’inconsistance et l’inefficacité. A cause de ce renoncement de la France, pourtant à l’origine de cette belle idée, l’Union Pour la Méditerranée, qui aurait pu enclencher, sous la responsabilité des États, un processus dynamique de coopération étroite entre pays méditerranéens, est appelée à s’enliser dans les dédales de la bureaucratie bruxelloise" conclut le député MPF de la Vendée.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vos commentaires sont les bienvenus, pour peu qu'ils respectent la liberté d'opinion, la courtoisie la plus élémentaire et...la langue française. Ils sont modérés et ne doivent évidemment comporter aucun propos grossier, insultant, raciste ou diffamatoire.




LE LIVRE DU MOIS - L’Union européenne est devenue la première source du droit dans chacun des États membres. Etudiants, juristes, citoyens : vous ne pouvez plus l'ignorer.

Séguin visionnaire : réécouter son fameux discours de 1992