Jeudi 20 Mars 2014

L'éternelle dépendance envers l'énergie russe



Les dirigeants européens ne devraient pas se contenter de discuter des sanctions à prendre contre la Russie, mais aussi et surtout réfléchir à des stratégies visant à réduire la dépendance énergétique vis-à-vis de la Russie, rappelle le quotidien libéral Público : "Le fond du problème est l'énormité de cette dépendance : l'UE verse chaque mois 3,5 milliards d'euros à la société russe Gazprom. Une situation que l'on ne pourra changer du jour au lendemain. Réduire cette dépendance n'ira donc sans doute pas aussi vite que la russification de la Crimée. … Tout s'est passé si vite, sans la moindre opposition et dans une orchestration si parfaite qu'il est impossible de revenir en arrière. Oui, les sanctions économiques et les interdictions de visa sont une option, mais la rapidité avec laquelle la Crimée a été absorbée oblige le monde à s'accommoder de cette nouvelle donne. Reste à savoir à quel prix." (20.03.2014)
Jeudi 20 Mars 2014

Notez