L'OBSERVATOIRE DE L'EUROPE

Libre forum des universitaires, journalistes, fonctionnaires et citoyens pour l'Europe
Analyse
Toute Constitution est l’expression de la souveraineté, l’actuelle Constitution française comme la virtuelle Constitution européenne, et l’opposition entre l’une et l’autre correspond à une lutte à mort entre l’Etat français en déliquescence qui s’efforce parfois de résister et un Etat...
Le "Non" à la Constitution européenne du 29 mai 2005 a été a contrario une réitération du Oui à la Constitution française du 28 septembre 1958, c’est-à-dire une autre façon de voter, à nouveau, en faveur de la Constitution de la France en tant que la souveraineté nationale y est affirmée...

Un an après 29/05/2006

Pour ne rien comprendre à la nouvelle alerte donnée le 29 mai, la société dirigeante - qui a fait voter "oui" - en dresse une analyse sociologique sur le thème "c'est la France recroquevillée sur elle-même qui a voté non". Dès lors, la "pause de réflexion" qui doit prendre fin lors du...
Pays-Bas, Etats-Unis, Grande-Bretagne, Allemagne, chacun à leur manière, servent de référence aux adeptes du multiculturalisme pour tenter de démontrer que le "creuset républicain" à la Française est devenu "inopérant" ou "périmé" et qu'il faut importer "ce qui marche ailleurs", au besoin en l'adaptant. L'occasion nous est ainsi donnée de présenter une étude comparative du multiculturalisme dans ces pays dits "modèles" et de rappeler ce qu'il en est en réalité de "l'efficience" de ce système, aujourd'hui fortement remis en cause dans ses sociétés de prédilection et dénoncé pour ses effets pervers : montée des racismes et...
Devant la montée de la pression migratoire des peuples du tiers-monde, les Etats membres sont contraints de rechercher une politique commune de l'immigration susceptible de maîtriser ces flux, dans le respect des droits de l'Homme. Or, il est manifestement impossible de dégager une vision commune à 25 ou 30 sur ce que doit être la présence étrangère en Europe, tant sont diverses les approches de l'intégration, les politiques migratoires et plus généralement, le rapport de nos peuples à la différence qu'elle soit ethnique, culturelle ou religieuse. Malgré tout, les Etats européens ont choisi de s'engager dans un processus...
"Il est nécessaire de réviser sans délai les Traités fondateurs de l'Union Européenne, tout particulièrement quant à l'instauration indispensable d'une préférence communautaire. (...) Un objectif raisonnable serait que par des mesures appropriées et pour chaque produit ou groupe de...
Pour tous ceux qui avaient cru aux diverses idéologies de la seconde moitié du XXè siècle, mais survécu à leur naufrage, la fuite en avant dans l'intégration européenne était devenue une idéologie de substitution. Au programme, pour eux tous : d'urgence, la fin de l'Etat-nation. En dehors...
Le camp du non au traité ne veut pas voir sa victoire confisquée. Une page est en train de se tourner dans notre pays avec l’épuisement du mythe de substitution européen mis en oeuvre par François Mitterrand deux ans après son arrivée au pouvoir, et repris par Jacques Chirac lors du...
Le 9 juin, Philippe de Villiers était l'un des invités de "100 minutes pour comprendre" sur France 2, sur le thème "Les Français ont dit NON, et maintenant quelles perspectives ?". Le Président du Mouvement pour la France a répondu aux questions d'Olivier Mazerolles et Alain Duhamel, avant d'entamer un débat très constructif avec un député espagnol Jorge Moragas, ressorti du plateau presque... convaincu qu'il était temps de changer d'Europe. Plusieurs questions de bon sens y ont été soulevées, telles que : "Les partis traditionnels ont-ils des réponses à donner aux Français ?", "Le rêve européen est-il mort ?, "Peut-on à...
61% des Français disent regretter le Franc, selon un sondage Ifop/Valeurs actuelles. En Allemagne, en Italie, au Pays-Bas, la question n'est plus taboue depuis le non franco-néerlandais. "Le seul pays où le débat est encore bloqué, c'est la France" constate Philippe de Villiers dans un...
Dans cette campagne référendaire qui va bientôt s’achever, tous les arguments s’échangent, et on ne peut s’en étonner. Certains veulent répondre strictement à la question posée et d’autres élargissent le débat. La décision de donner la parole au peuple par le Président de la République...
Un groupe d'universitaires, de juristes, d'avocats et de politistes, prend position pour le non au référendum. Parmi eux, Jean Foyer, ancien Garde des sceaux, et Jean Kahn, ancien président de la Section de l'intérieur du Conseil d'Etat, ancien conseiller de François Mitterrand. ...
Malgré tout le matraquage médiatique en faveur du OUI, les Français semblent réaliser l’extrême danger que fait peser la Constitution européenne sur leur propre destin. Déjouant la propagande des élites, ne se fiant qu’à leur solide bon sens populaire, prenant le contre-pied de la « ...
C'est au Président de la République qu'il appartiendra, le cas échéant, de porter le "Non" du peuple. Il devrait s'y soumettre... ou se démettre. A une semaine du scrutin, la délégation Française du groupe Ind/Dem au Parlement européen menée par Philippe de Villiers, adresse au Président...
Il n'est pas sûr que ce non venu des profondeurs de ce qu'on a pu appeler jadis les majorités silencieuses, résiste à une intoxication massive. Il y a fort à parier que nous allons repartir vers une régulation consensuelle, sous l'autorité spirituelle de tous les pouvoirs. Nous sommes...
Le rejet par les Français du projet de Constitution européenne qui leur est soumis ne saurait apparaître comme une catastrophe pour l'Europe, bien au contraire. Il est l'occasion de reprendre sur des bases nouvelles et assainies le grand chantier de la construction européenne. Une...

La preuve 17/05/2005

Qui a relevé qu'à Rome, le 29 octobre 2004, les signataires du traité ont été photographiés devant un arc de carton-pâte portant une curieuse inscription latine totalement inédite : "EUROPAEAE REI PUBLICAE STATUS" qui peut se traduire par : "État de la République européenne"…? Le projet...
Un des paradoxes du débat actuel est qu'il y a sans doute plus d'intérêt pour l'Europe, plus d'exigence et d'inquiétude pour elle chez les partisans du non que chez bien des partisans du oui, en particulier le oui frileux et craintif qu'à l'Elysée on attend comme Grouchy. Ceux-là prennent...
1 ... « 6 7 8 9 10 11



Séguin visionnaire : réécouter son fameux discours de 1992



LE LIVRE DU MOIS - L’Union européenne est devenue la première source du droit dans chacun des États membres. Etudiants, juristes, citoyens : vous ne pouvez plus l'ignorer.