Comment l'Europ...

Déjà 50 milliards pour les futurs services diplomatiques de l'Union

Par L'ObsE

L’Europe n’a pas attendu le traité de Lisbonne pour se doter des services et personnels que pilotera le futur ministre européen des Affaires étrangères. Ce « Haut-Représentant » n'a pas encore d’existence légale mais il est déjà prévu de lui bâtir, à Bruxelles, un immeuble flambant neuf pour un montant de 280 M€ : lui et le futur président de l'UE y seront logés, ainsi que les services diplomatiques centraux européens. Bien qu’il n’existe de « politique étrangère et de sécurité commune » que depuis le traité de Maastricht de 1992, voilà plus de cinquante ans que l'UE dispose, en propre, de 150 ambassades dans le monde entier, employant déjà plus de 5000 personnes. Celle de Ouagadougou, capitale du Burkina Faso, ne compte pas moins de 45 eurocrates… Toutes ces ambassades exercent leur activité parallèlement à celles des Etats de l’Union. Au sommet de Bruxelles qui s'est tenu fin octobre, les dirigeants européens ont donné leur feu vert à la mise en place de cette diplomatie européenne (Service européen pour l'action extérieure de l'UE) qui remplacerait à terme les ambassades nationales. Elle sera composée de 7000 fonctionnaires et nécessitera une dépense supplémentaire de 50 Md€ d'ici 2013. L'actuel Haut Représentant pour la politique étrangère et ancien secrétaire général de l'OTAN Javier Solana s'en est réjoui en déclarant qu'il constituerait "le plus important réseau diplomatique du monde".


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :