Bruxelles & notre argent
Les stratèges politiques de Bruxelles ont de grands projets. Ils veulent faire entrer l'Union européenne dans "une ère nouvelle" de popularité grâce à Europarl TV, la chaîne du Parlement européen. Selon sa charte éditoriale, elle est "destinée à concourir à la démocratisation du Parlement européen et au développement d'un espace public européen" En effet, on l'a vu avec Lisbonne dernièrement, la démocratie n'est pas le fort de l'Union européenne ni d'ailleurs du Parlement européen, pourtant élu. Quant à "l'espace public européen", il demeure introuvable... Une chaîne internet à 24 millions d'euros (d'ici 2010) règlera-t-elle le problème ? Depuis le mois de septembre 2008, elle diffuse des entretiens avec des députés, des discours, des documents de fond sur l'histoire de l'Union européenne, des programmes en direct et des rapports parlementaires. Le problème est que, comme on pouvait s'y attendre, la coûteuse chaîne internet fait un bide. Selon le quotidien allemand Die Welt, jusqu'à la fin de 2008, elle a enregistré seulement 120.000 clics (pour 500 millions de personnes vivant dans l'UE). Plus de 300 heures de programmes en provenance de Bruxelles et de Strasbourg sont prévus cette année, avec en ligne de mire l'élection européenne qui se déroulera du 4 au 7 juin prochain. A tous ceux qui ne sont pas forcément d'accord avec les groupes majoritaires (PPE, PSE) sur l'orientation actuelle de l'Union européenne, pas d'inquiétude, la charte éditoriale affirme sans rire : "La chaîne garantit que la pluralité des opinions au Parlement européen est reflétée, en tenant dûment compte de l'importance relative des groupes politiques, ce dans le respect d'une politique éditoriale neutre et non partisane"...

Lu dans la presse européenne

10/02/2009 Facebook Google + Twitter LinkedIn Google Viadeo Commentaires (0)