Bruxelles & notre argent
Dans les Abruzzes, entre 2000 et 2006, les syndicats italiens Ial-Cisl des Abruzzes et Molise auraient systématiquement détourné l’argent européen destiné à la formation professionnelle. Les syndicats, qui avaient annoncé la mise en place de 300 programmes de formation différents, n’ont pas rempli leur mission puisque en réalité les programmes ont été abandonnés dès la conception ou n’ont jamais été payés. Les fraudeurs auraient même été jusqu’à voler l’argent destiné aux bourses des élèves handicapés participants aux cours. Le Guardia di Finanza, l’organe italien de protection des finances, a enquêté sur ce cas suspectant que l’argent détourné n’aurait pas seulement servi à l’achat de voitures ou de vacances mais aurait aussi participé au financement de campagnes politiques locales ou nationales, et même au financement d’associations sportives. L’équipe de football favorite du secrétaire de l’ex-Cisl, Palerme, est d’ailleurs suspectée d’être un des bénéficiaires de l’argent détourné. Il Giornale (02.06.08)

Lu dans la presse européenne

10/12/2008 Facebook Google + Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest Commentaires (0)