Bruxelles & notre argent
Le quotidien irlandais Irish Times (4 février) révèle que la Commission européenne dépenserait 1,8 millions d'euros d'argent public dans une campagne de propagande ciblant les femmes irlandaises, les jeunes et les familles à faible revenu. Cette somme financerait un intense "blogging" (internet), de la publicité au cinéma ainsi que des campagnes à destination de la presse féminine et pour les jeunes. C'est un plan de propagande sur douze mois que l'Union européenne déploie en Irlande, visant les segments de population ayant voté massivement contre le traité de Lisbonne, en attendant l'annonce du second référendum. La Commission a immédiatement riposté après ces révélations : "il n'y aura pas de promotion ou de campagne de publicité en vue du deuxième référendum" a déclaré Joe Hennon, porte-parole de la Commissaire à la Communication Margot Wallström. Il a néanmoins précisé que ces moyens financiers sont employés, depuis plusieurs années déjà, pour mieux faire connaître l'Union européenne aux citoyens. La date de clôture pour l'appel d'offres lancé par la Commission a été fixée au 24 Février.

Lu dans la presse européenne

10/02/2009 Facebook Google + Twitter LinkedIn Google Viadeo Commentaires (0)

Nouveau commentaire :