Bruxelles & notre argent
La Commission européenne a dépensé 100.000 euros dans 20 machines à café de luxe pour équiper les étages supérieurs du bâtiment Berlaymont (le siège de la Commission) à Bruxelles. Mais les machines ont dû être arrêtées, à la suite d'une plainte d'un employé relative au niveau de nickel qu'il aurait constaté dans le café produit par ces coûteux distributeurs. La Commission défend avec vigueur son acquisition, son porte-parole déclarant qu' "il s'agit d'un usage raisonné de l'argent public, parce que nous ne voulons pas que des commissaires perde leur temps dans les files d'attente". (IHT Mail EUobserver ,Times, 3 décembre)

Lu dans la presse européenne

19/12/2008 Facebook Google + Twitter LinkedIn Google Viadeo Commentaires (0)

Nouveau commentaire :