L'OBSERVATOIRE DE L'EUROPE

Fondé en 2005 - Plus de 2 400 articles en accès libre

UE : Personne au monde n'accepterait ce que nous avons accepté





Une sortie de la Grande-Bretagne de l'UE s'impose, argumente le chroniqueur Tim Montgomerie dans le quotidien britannique The Times, s'adressant à ceux qui s'opposent à la perspective d'un Brexit : "Peu d'autres pays de la planète choisiraient de faire ce que nous avons fait. Posez la question à un Américain moyen de savoir s'il serait d'accord pour ouvrir ses frontières pour que les Mexicains ou Brésiliens aient le droit de vivre et travailler dans le Kansas ou en Floride. Interrogez les Japonais pour savoir s'ils seraient heureux que le gouvernement sud-coréen régule les droits de pêche dans leurs eaux territoriales. Rendez-vous à Canberra, et demandez aux Australiens s'ils seraient d'accord pour que des juges indonésiens, philippins ou néozélandais soient habilités à se prononcer sur l'expulsion de suspects terroristes du territoire australien. … Quand vous l'aurez fait, je vous recommanderais de baisser un peu le ton. Trop de bruit n'est jamais bon pour les tympans." (03.06.2015)

Notez
Lu 1321 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vos commentaires sont les bienvenus, pour peu qu'ils respectent la liberté d'opinion, la courtoisie la plus élémentaire et...la langue française. Ils sont modérés et ne doivent évidemment comporter aucun propos grossier, insultant, raciste ou diffamatoire.

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 10

A la Une | On avait pourtant dit Non | Analyse | Tribune | Document | En bref | Référendum 2005 | Souvenons-nous


Après le Brexit, reprenons la plume aux fédéralistes. Voici le nouveau traité qui sortira l'Europe de l'idéologie. "Nous peuples d'Europe..." : pour un nouveau Traité fondamental européen