L'OBSERVATOIRE DE L'EUROPE

Fondé en 2005 - Plus de 2 400 articles en accès libre

Terrorisme islamiste : la frilosité coupable des pays européens





Plusieurs pays ont critiqué ces derniers jours l'Algérie pour son absence de négociations dans la prise d'otages à In Aménas. On ne peut pas négocier avec les terroristes et les pays européens doivent s'engager davantage contre le terrorisme : "Pour lutter contre des terroristes, il n'y a pas de méthode 'propre'. Accepter de négocier, au moins ouvertement, n'est-ce pas une invitation à rechercher de nouveaux prisonniers pour d'autres marchandages ? C'est verser des rançons qui alimenteront de nouveaux réseaux et permettront d'acheter des armes… Refuser toute négociation, contre-attaquer aussitôt, comme l'ont décidé les autorités algériennes, c'est risquer que les otages soient tués par leurs ravisseurs ou au cours des combats. … La lutte contre le terrorisme - de l'Irak à l'Afghanistan - a montré ses limites. On ne peut que regretter, dès lors, que les pays européens se tiennent tellement en retrait, face à un ennemi qui les menace tous." (La Croix)

Notez
Lu 409 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vos commentaires sont les bienvenus, pour peu qu'ils respectent la liberté d'opinion, la courtoisie la plus élémentaire et...la langue française. Ils sont modérés et ne doivent évidemment comporter aucun propos grossier, insultant, raciste ou diffamatoire.

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 10

A la Une | On avait pourtant dit Non | Analyse | Tribune | Document | En bref | Référendum 2005 | Souvenons-nous