L'OBSERVATOIRE DE L'EUROPE

Fondé en 2005 - Plus de 2 400 articles en accès libre

Rétablir les démocraties européennes



Le transfert massif de souveraineté des Etats vers l'Union européenne a vidé les démocraties de leur contenu, au profit d'un régime oligarchique inédit dans l'Histoire. L'Europe est donc confrontée à une crise de légitimité démocratique sans précédent depuis qu'elle a inventé la démocratie, de l'Etat-cité antique jusqu'à l'Etat-nation moderne. C'est une sorte "d'empire" (Barroso) post-national et post-démocratique, qui a succédé, sans bruit, sans violence et sans le consentement des peuples, au concert des démocraties européennes. Un empire bureaucratique et normatif au service du mouvement perpétuel des capitaux, des marchandises, des individus et des moeurs. "Comment rétablir la démocratie en Europe et ramener les nations dans l'Histoire?" tel était le thème de la troisième table-ronde des Journées d’études parlementaires du Groupe Europe des Libertés et des Démocraties au Parlement européen, qui se sont tenues du 18 au 20 février à Paris à l'invitation de Philippe de Villiers.




Restaurer la souveraineté : un défi institutionnel / Débat avec Armel Pécheul

Armel PÉCHEUL, ancien Recteur, est professeur agrégé de droit public à l’Université d’Angers, à l’Université de Paris V et avocat. Ancien conseiller auprès du Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche (1993-1995), de Jacques Chirac puis de Philippe de Villiers, il est président de l’association Enseignement et Libertés et vice-président de l’Union Nationale Interuniversitaire (UNI). Il est l’auteur de nombreux articles juridiques et d’une dizaine d’ouvrages et manuels de référence, notamment : Les déshérités du savoir : veut-on changer l'école ? (Frison-Roche, 1996), Droit communautaire général, (Ellipses, 2002), La nouvelle Union européenne : approches critiques de la Constitution européenne (F.-X. de Guibert, 2005), Le Traité de Lisbonne, la Constitution malgré nous ? (Cujas, 2008)

Ramener les nations européennes dans l'Histoire / Débat avec Christophe Réveillard et Olivier Gohin

Christophe RÉVEILLARD est diplômé en Droit international Public, docteur en Histoire, membre de l'UMR Roland Mousnier (École doctorale Moderne et contemporaine Paris-Sorbonne Paris IV - Centre d'histoire de l'Europe et des relations internationales), Directeur de séminaire de géopolitique, École de guerre, Collège interarmées de défense (CID), École militaire,  Professeur-module européen Jean Monnet. Il est l’auteur de nombreux articles et ouvrages, dont notamment : Sur quelques mythes de l’Europe communautaire: Plaidoyer pour un retour au réel, (FX de Guibert, 2008), Les premières tentatives de construction d’une Europe fédérale. Des projets de la Résistance au traité de C.E.D. 1940-1954, (FX de Guibert, 2001)

Olivier GOHIN, lauréat de l'IEP de Paris, est Professeur agrégé de droit public. Il enseigne le droit constitutionnel à l'université Panthéon-Assas (Paris II). Il est directeur de l'Institut de Préparation à l'Administration Générale (IPAG) de Paris et membre du conseil d'administration de l'Association française de droit constitutionnel (AFDC) et du comité scientifique de la revue « Politeia ». Il est l’auteur de dizaines d’articles et d’ouvrages juridiques de référence, dont : Droit constitutionnel (LexisNexis, 2013), Institutions administratives (LGDJ, 2012) et La nouvelle Union européenne, Approches critiques de la Constitution européenne (FX de Guibert, 2005).

Notez
Lu 3947 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vos commentaires sont les bienvenus, pour peu qu'ils respectent la liberté d'opinion, la courtoisie la plus élémentaire et...la langue française. Ils sont modérés et ne doivent évidemment comporter aucun propos grossier, insultant, raciste ou diffamatoire.

Dans la même rubrique :
1 2 3 4

A la Une | On avait pourtant dit Non | Analyse | Tribune | Document | En bref | Référendum 2005 | Souvenons-nous


Après le Brexit, reprenons la plume aux fédéralistes. Voici le nouveau traité qui sortira l'Europe de l'idéologie. "Nous peuples d'Europe..." : pour un nouveau Traité fondamental européen