L'OBSERVATOIRE DE L'EUROPE

Fondé en 2005 - Plus de 2 400 articles en accès libre

S'abonner
Rss
Twitter
Facebook




mon Email :






Recherche par mots-clés


On ne peut "décréter" une identité européenne





La Commission européenne a décidé de faire de 2013, l' "Année européenne des citoyens", afin, selon elle, d'accroître la conscience des droits civiques et de l'Europe. On ne peut toutefois pas simplement décider de décréter l'identité européenne. Celle-ci doit se faire seule, estime le journaliste Olivier Landini : "À un an des élections européennes, la Commission vise avant tout à redonner de l'attrait à l'Union européenne. À séduire les quelque 500 millions de citoyens qui, dans de très larges proportions, boudent régulièrement les échéances électorales. Le diagnostic posé par les experts sur ce désintérêt pour l'Union européenne qu'expriment les citoyens semble relativement pertinent, du moins en partie. À savoir une méfiance à l'égard d'institutions accusant un certain 'déficit démocratique'. Les remèdes élaborés à Bruxelles laissent toutefois à désirer. Ainsi, n'abordons même pas ce que signifierait réellement une 'participation directe' des citoyens et évoquons uniquement la plus grande plaie de l'UE : un pouvoir exécutif à la légitimité démocratique plus que discutable. Et puis, il y a cette idée un peu farfelue que parce qu'un jour les dirigeants européens ont décrété l'existence d'une citoyenneté européenne, par un coup de baguette magique, les femmes et les hommes qui vivent en Europe devraient se sentir désormais pleinement citoyens européens. Une identité se construit. Elle ne se décrète pas." (Le Quotidien)

Notez
Lu 425 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vos commentaires sont les bienvenus, pour peu qu'ils respectent la liberté d'opinion, la courtoisie la plus élémentaire et...la langue française. Ils sont modérés et ne doivent évidemment comporter aucun propos grossier, insultant, raciste ou diffamatoire.

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 10

A la Une | On avait pourtant dit Non | Analyse | Tribune | Document | En bref | Référendum 2005 | Souvenons-nous