L'OBSERVATOIRE DE L'EUROPE
L'OBSERVATOIRE DE L'EUROPE
Forum européen des universitaires, chercheurs, journalistes et hauts-fonctionnaires pour un débat libre










S'abonner
Rss
Twitter
Facebook
Google+
Pinterest
LinkedIn
Yahoo! Buzz
Mobile
Mercredi 10 Novembre 2004

Lancement du Collectif du Non



Le 9 novembre 2004, dix personnalités ont décidé d'engager la bataille du "Non" à travers un Collectif de responsables issus du gaullisme, du souverainisme ou du centrisme (à l'exclusion des extrêmes).
Avec leurs propres sensibilité et personnalité, deux objectifs les réunissent pour mener de concert, cette campagne 2005 :
1) le rejet du Traité constitutionnel européen lors du référendum de ratification
2) la promotion d'un nouveau projet européen sur le modèle de la confédération d'Etats.



Lancement du Collectif du Non

Statuts

1 - Objet du Collectif "Article 3 : Le Collectif a pour objet, par tous moyens, de concourir au débat politique : 1. par la promotion d'une architecture de l'Union européenne fondée sur le modèle de la confédération, association des Etats qui, par un traité international, délèguent l'exercice de certaines compétences à un organe commun, dans le cadre d'un partenariat de leur souveraineté. 2. en conséquence, par une opposition ferme et résolue au projet de Traité constitutionnel européen."

Lancement du Collectif du Non

Dépêche AFP - mercredi 10 novembre 2004


PARIS (AFP) - Dix personnalités issues notamment du gaullisme, dont l'ancien Premier ministre Pierre MESSMER (ci-contre), et de l'UMP ont créé un "Collectif pour une confédération des Etats d'Europe", pour dire "non" à la Constitution Européenne, ont-elles annoncé mercredi. "Le collectif a pour but de rassembler des personnalités et responsables politiques de tous horizons pour mener la campagne du non à l'Europe fédérale et promouvoir une nouvelle organisation de l'Europe, qui renoue avec ses racines nationales, sa vocation protectrice, ses origines philosophiques et spirituelles, hélas tant dévoyées depuis 20 ans", a-t-il précisé dans un communiqué. Il défend la confédération, "c'est-à-dire une association d'Etats qui, par un traité international, délèguent l'exercice de certaines compétences à un organe commun", ajoute-t-il. Ce collectif est fondé notamment par Pierre Messmer, les anciens ministres Jean Charbonnel, Gabriel Kaspereit, Christian de la Malène, Jean Matteoli et Roland Nungesser, l'ancien colaborateur du général de Gaulle Me Guy de Kergommeaux, l'ancien conseiller en commerce international Bernard de Gaulle, le député UMP Nicolas Dupont-Aignan, le président de l'Union gaulliste pour la démocratie Elie-Jacques Picard, et l'ancien député UDR Guy Sabatier. Il est présidé par le sénateur UMP Jacques Baudot, et a pour secrétaire général l'ancien président des Jeunes gaullistes (UJP) Christophe Beaudouin.
Mercredi 10 Novembre 2004

Notez
Lu 9260 fois

A la Une | Analyse | Tribune | Document | Campus