L'OBSERVATOIRE DE L'EUROPE

Fondé en 2005 - Plus de 2 400 articles en accès libre

S'abonner
Rss
Twitter
Facebook




mon Email :






Recherche par mots-clés


Lancement d'une 'campagne européenne pour le non'





Lancement d'une 'campagne européenne pour le non'

Le Monde - ARTICLE PARU DANS L'EDITION DU 13.01.05

Les adversaires de la Constitution européenne en Grande-Bretagne tentent de créer dans l'ensemble de l'Union européenne un mouvement pour "une campagne pour le "non"" à la Constitution. Dans le Times de Londres, les initiateurs de cette campagne ont publié mardi 11 janvier une "lettre aux éditeurs" signée par neuf personnes de sept des 25 pays membres de l'Union, dont le sénateur UMP de Meurthe-et-Moselle Jacques Baudot pour la France.

Selon ces initiateurs, qui ont ensuite diffusé l'appel par Internet, celui-ci a reçu à ce jour 43 signatures de responsables politiques de droite et de gauche et de personnalités diverses. En France s'y sont joints Jacques Myard, député UMP, adversaire bien connu d'une plus grande intégration européenne, et Christophe Beaudouin, UMP également, secrétaire général d'un groupe pour une confédération des Etats d'Europe. (...)

"L'Europe est à la croisée des chemins. La confiance de l'opinion dans les institutions de l'UE est au plus bas. Nous espérons que cette Constitution de l'UE sera rejetée. Ce serait une erreur de la part des élites européennes de tenter une plus grande intégration sans un mandat clair des peuples européens", écrivent les initiateurs. Ils réclament des référendums dans tous les pays, des financements publics équilibrés pour les partisans comme pour les adversaires de la Constitution. Et ils appellent les gouvernements à reconnaître qu'un non à un référendum dans un pays obligerait à renoncer à la Constitution.

La composition de ce groupe reflète assez largement les pays où les adversaires de la Constitution sont les plus représentés. Les signataires les plus nombreux viennent du Royaume-Uni, où ils comprennent des députés travaillistes et conservateurs, mais aussi un député vert. Aux Pays-Bas et au Danemark, ils recrutent parmi les mouvements souverainistes de gauche et de droite, le plus connu étant l'eurodéputé danois Jans-Peter Bonde, qui a été membre de la Convention chargée d'élaborer le projet de Constitution.

En Pologne, l'appel a été signé par trois députés du parti souverainiste de droite PiS. Aucune personnalité politique allemande ne l'a en revanche signé, bien que le directeur de la campagne soit un Allemand travaillant, selon Times, à la City de Londres, Thomas Rupp.

Henri de Bresson

Notez
Lu 8019 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vos commentaires sont les bienvenus, pour peu qu'ils respectent la liberté d'opinion, la courtoisie la plus élémentaire et...la langue française. Ils sont modérés et ne doivent évidemment comporter aucun propos grossier, insultant, raciste ou diffamatoire.

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 9

A la Une | On avait pourtant dit Non | Analyse | Tribune | Document | En bref | Référendum 2005 | Souvenons-nous