L'OBSERVATOIRE DE L'EUROPE

Fondé en 2005 - Plus de 2 400 articles en accès libre

S'abonner
Rss
Twitter
Facebook




mon Email :






Recherche par mots-clés


La libre-circulation inscrite dans les traités est-elle "caduque" ?





Le débat sur l'afflux de Bulgares et de Roumains en Europe de l'Ouest procède d'une erreur de conception inhérente à la notion de libre circulation des travailleurs au sein de l'UE. Telle est la conviction de l'expert en migrations Dainius Paukštė, sur le site Delfi : "La libre circulation des personnes (telle que la définissaient les pères fondateurs de l'Europe) n'est possible qu'entre des pays présentant des niveaux de développement comparables. L'arrivée de pays économiquement plus faibles a perverti ce principe, car elle a déclenché une émigration économique, mais aussi une émigration de masse au sens propre du terme, sans rapport avec la libre circulation des personnes. De plus, les personnes qui affluent dans les pays riches de l'UE ne sont pas uniquement des ressortissants des nouveaux Etats membres, il y a aussi des citoyens extra-européens. … Il est donc évident qu'il faut se préparer à de nouveaux défis et à des débats sur une nouvelle politique migratoire au sein de l'UE."

Notez
Lu 436 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vos commentaires sont les bienvenus, pour peu qu'ils respectent la liberté d'opinion, la courtoisie la plus élémentaire et...la langue française. Ils sont modérés et ne doivent évidemment comporter aucun propos grossier, insultant, raciste ou diffamatoire.

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 10

A la Une | On avait pourtant dit Non | Analyse | Tribune | Document | En bref | Référendum 2005 | Souvenons-nous