L'OBSERVATOIRE DE L'EUROPE

Fondé en 2005 - Plus de 2 400 articles en accès libre

La Chine n'aidera pas l'euro mais des pays ciblés de la zone





La Chine devrait rester sourde aux appels visant à l'impliquer dans le Fonds européen de stabilité financière (FESF) et dans ses véhicules d'investissement, au moment où Pékin s'interroge sur sa stratégie d'investissement en dette notamment. Au lieu de s'engager dans une aide globale à la zone euro, la Chine continuera de privilégier des pays et des actifs bien ciblés en Europe, en les liant autant que possible à des considérations d'ordre diplomatique. La Chine a toujours été un investisseur actif en Europe, ce qui n'a pas échappé aux responsables politiques qui cherchent le moyen d'augmenter la puissance de feu d'un FESF dont la dotation de 440 milliards d'euros semble de plus en plus dérisoire à mesure que se développe la crise de la dette souveraine (Reuters)

Notez
Lu 852 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vos commentaires sont les bienvenus, pour peu qu'ils respectent la liberté d'opinion, la courtoisie la plus élémentaire et...la langue française. Ils sont modérés et ne doivent évidemment comporter aucun propos grossier, insultant, raciste ou diffamatoire.

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 10

A la Une | On avait pourtant dit Non | Analyse | Tribune | Document | En bref | Référendum 2005 | Souvenons-nous