L'OBSERVATOIRE DE L'EUROPE

Fondé en 2005 - Plus de 2 400 articles en accès libre

Détruire la France ne construit pas l'Europe


Guy SABATIER livre en une centaine de pages une analyse claire et pédagogique des risques, pour la France et pour l'Europe elle-même, d'une intégration toujours plus poussée. Ancien député de l'UDR, ce gaulliste européen sincère défend pied à pied, contre l'Europe de la constitution Giscard, le modèle de la "confédération", c'est à dire "l'association des Etats souverains qui délèguent une part de leurs compétences à un organe commun", dont le Général de Gaulle notamment, Coudenhnov-Calergie et d'autres, s'étaient fait les champions. Un pavé contre ceux qui prétendent construire l'Europe alors qu'ils en détruisent la substance, c'est à dire les nations.




Détruire la France ne construit pas l'Europe
Je vois l’Europe comme un ensemble de Nations indestructible...

A quelle profondeur d’illusions ou de parti-pris faudra-t-il plonger pour croire que les Nations européennes, forgées au long des siècles par des efforts et des douleurs sans nombre, ayant chacune sa géographie, son Histoire, sa langue, ses traditions ses institutions, pourraient cesser d’être elles-mêmes et n’en plus former qu’une seule ?

A quelles vues sommaires répond la comparaison souvent brandie entre ce que l’Europe devrait faire et ce qu’ont fait les Etats-Unis, alors que ceux-ci furent créés à partir de rien sur une terre toute nouvelle par des flots successifs de colons déracinés."

(Guy Sabatier, éd. Jacques Grancher, mars 2004)

Notez
Lu 14623 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vos commentaires sont les bienvenus, pour peu qu'ils respectent la liberté d'opinion, la courtoisie la plus élémentaire et...la langue française. Ils sont modérés et ne doivent évidemment comporter aucun propos grossier, insultant, raciste ou diffamatoire.

Dans la même rubrique :
1 2 3 4

A la Une | On avait pourtant dit Non | Analyse | Tribune | Document | En bref | Référendum 2005 | Souvenons-nous


Après le Brexit, reprenons la plume aux fédéralistes. Voici le nouveau traité qui sortira l'Europe de l'idéologie. "Nous peuples d'Europe..." : pour un nouveau Traité fondamental européen