L'OBSERVATOIRE DE L'EUROPE

Fondé en 2005 - Plus de 2 400 articles en accès libre

Chez les agriculteurs comme dans les abattoirs, la colère couve





Des éleveurs de volaille bretons on détruit 140 000 œufs en août pour protester contre la chute brutale des cours. En cause, la nouvelle réglementation bruxelloise imposant de lourds investissements pour le bien-être animal supposés être financés par un surcroît de production. Or, cette production plus importante a fait chuter les prix sous le coût de revient. Au même moment, la Commission décidait d'abolir les taxes sur l'importation d'œufs ukrainiens, qui sont arrivés en masse sur le marché. Par ailleurs, Bruxelles vient de supprimer les subventions à l'exportation de poulets - libre-échange oblige -, déséquilibrant ainsi brutalement toute la filière avicole. (avec BRN N°30)

Notez
Lu 263 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vos commentaires sont les bienvenus, pour peu qu'ils respectent la liberté d'opinion, la courtoisie la plus élémentaire et...la langue française. Ils sont modérés et ne doivent évidemment comporter aucun propos grossier, insultant, raciste ou diffamatoire.

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 10

A la Une | On avait pourtant dit Non | Analyse | Tribune | Document | En bref | Référendum 2005 | Souvenons-nous


Après le Brexit, reprenons la plume aux fédéralistes. Voici le nouveau traité qui sortira l'Europe de l'idéologie. "Nous peuples d'Europe..." : pour un nouveau Traité fondamental européen