L'OBSERVATOIRE DE L'EUROPE

Fondé en 2005 - Plus de 2 400 articles en accès libre

S'abonner
Rss
Twitter
Facebook




mon Email :






Recherche par mots-clés


Chevènement rappelle le "vice constitutif" de la monnaie unique et réclame un référendum





Dans une interview donnée au Monde, le président du MRC, Jean-Pierre Chevènement, candidat à l'élection présidentielle de 2012, donne son point de vue sur la crise de la dette. Selon lui, "la plupart des candidats n'ont pas pris conscience que la crise de l'euro résulte du vice constitutif de la monnaie unique et des écarts croissants de compétitivité entre des pays très différents, et non pas seulement de politiques budgétaires laxistes". Pour Chevènement, la BCE doit casser la spéculation et ranimer la croissance en Europe. A propos du traité de Merkel et Sarkozy, il se déclare favorable à la tenue d'un référendum. Chevènement cherche à se différencier de Hollande qui, selon lui, n'a pas abordé les vraies solutions que sont "une vraie politique de change, un plan d'investissement à l'échelle européenne et une relance salariale".

Notez
Lu 1605 fois



1.Posté par olag le 01/02/2012 18:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chevènement a , envers et contre tous rejeté les traités européens, car ils savait que la monnaie unique nous mènerait au désastre. Ceux qui ont soutenus ces traités le savaient aussi, bien évidemment, et ils nous ont trahis. La "trahison" est un crime.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vos commentaires sont les bienvenus, pour peu qu'ils respectent la liberté d'opinion, la courtoisie la plus élémentaire et...la langue française. Ils sont modérés et ne doivent évidemment comporter aucun propos grossier, insultant, raciste ou diffamatoire.

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 10

A la Une | On avait pourtant dit Non | Analyse | Tribune | Document | En bref | Référendum 2005 | Souvenons-nous


Après le Brexit, reprenons la plume aux fédéralistes. Voici le nouveau traité qui sortira l'Europe de l'idéologie. "Nous peuples d'Europe..." : pour un nouveau Traité fondamental européen