L'OBSERVATOIRE DE L'EUROPE

Fondé en 2005 - Plus de 2 400 articles en accès libre

'C'est le démantèlement programmé de notre modèle économique et social' s'insurge Philippe de Villiers, à propos de la Directive Bolkestein (en ligne)


Le Président du Mouvement pour la France s’est élevé avec force contre la directive Bolkestein qui prévoit, sous couvert de libéralisation des services, le démantèlement de tout notre modèle économique et social, d'ailleurs inscrit dans la partie III du Traité instituant une constitution européenne. Elle permet à tout prestataire de service dans l'Union européenne, de rester soumis aux lois de son pays d'origine... Une véritable bombe sociale. Téléchargez en bas de la présente page, la fameuse Directive.




'C'est le démantèlement programmé de notre modèle économique et social' s'insurge Philippe de Villiers, à propos de la Directive Bolkestein (en ligne)
En effet, par l’introduction du « principe du pays d’origine », la directive envisage qu’un prestataire de services sera uniquement soumis aux dispositions légales de son pays d’origine, et non pas dans celui où s’effectue sa prestation.

Cette directive équivaut à une révolution aux multiples conséquences juridiques, fiscales, économiques et sociales quand on sait que plus de 70% de nos emplois relèvent du secteur des services. C’est toute la vie quotidienne des Français qui va être bouleversée : baisse des salaires, nivellement par le bas de la protection sociale, concurrence déloyale pour nos PME, insécurité juridique, multiplication des délocalisations, …
A titre d’exemple, une entreprise d’intérim polonaise pourra exercer en France tout en étant soumise au droit du travail polonais : salaires polonais, protection sociale polonaise, réglementation du travail polonaise, normes de sécurité polonaises, règles de qualité polonaises...

C’est la fin programmée du modèle de protection sociale français. Le seul moyen de rejeter la directive Bolkestein, c’est de voter Non au projet de Constitution européenne : en effet, après son adoption, il sera trop tard car tout le droit européen s’imposera définitivement à tous les droits nationaux.

Il y a donc une grande urgence à s’opposer à cette directive qui consacre l’ultralibéralisme.


Notez
Lu 7710 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vos commentaires sont les bienvenus, pour peu qu'ils respectent la liberté d'opinion, la courtoisie la plus élémentaire et...la langue française. Ils sont modérés et ne doivent évidemment comporter aucun propos grossier, insultant, raciste ou diffamatoire.

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 9

A la Une | On avait pourtant dit Non | Analyse | Tribune | Document | En bref | Référendum 2005 | Souvenons-nous