L'OBSERVATOIRE DE L'EUROPE
L'OBSERVATOIRE DE L'EUROPE

Forum européen des universitaires, chercheurs, journalistes et hauts-fonctionnaires pour un débat libre











S'abonner
Rss
Twitter
Facebook
Google+
Pinterest
LinkedIn
Yahoo! Buzz
Mobile

61% des Français ont compris qu'ils ont été roulés



Le 29 mai 2005, une majorité de Français (54,67%) des Français disaient non au projet de constitution européenne. D'après un sondage OpinionWay réalisé pour Metro, 64% des électeurs estiment que ce vote n'a finalement pas eu de conséquences graves sur la constitution européenne. 57% estiment même avoir rendu service aux citoyens des pays de l'UE dans lesquels il n'y a pas eu de référendum. Toutefois 52% jugent que leur vote n'a pas rendu les dirigeants français plus attentifs à l'opinion des citoyens sur la manière dont se construit l'Europe, tandis que 51% estiment que ce vote n'a pas terni l'image de la France en Europe.


Lisbonne, 13 décembre 2007. Le Président Sarkozy signe le traité recyclant la Constitution européenne rejetée par les Français le 29 mai 2005
Lisbonne, 13 décembre 2007. Le Président Sarkozy signe le traité recyclant la Constitution européenne rejetée par les Français le 29 mai 2005

Trois ans après, les Français ne regrettent par leur vote (Métro)


« Les Français ne sont pas eurosceptiques, mais ils minimisent la portée du vote non, en grande partie parce qu'il n'a pas fait bouger les dirigeants politiques », analyse Bruno Jeanbar, directeur des études politiques d'OpinionWay. En effet, 57% des personnes interrogées estiment que depuis le 29 mai, la façon dont est conduite la construction européenne n'a pas changé. 29% jugent qu'elle a changé en mal, 13% seulement en bien.

"On reste dans un sentiment général d'insatisfaction vis-à-vis de l'Europe, souligne Bruno Jeanbar. Parce que les Français en ont toujours une perception lointaine, plus institutionnelle que quotidienne, et parce que le seul élément concret, le passage à l¹Euro, est lié pour beaucoup à un phénomène négatif, la hausse des prix."


Quelles conséquences pour 2009 ?

Par ailleurs que pensent les Français de l'adoption du traité simplifié, le 19 octobre dernier par les Vingt-sept pays membres de l'UE ?  61% des Français estiment qu'il s'agit d'une remise en cause de leur vote le 29 mai. Pourraient-ils utiliser les élections européennes de 2009 pour exprimer leur mécontentement ? « L'abstention risque d'être forte parce que les Français ont le sentiment qu'ils ne peuvent pas agir sur la construction européenne », pronostique Bruno Jeanbar. « Et il y a aussi une fenêtre de tir pour les souverainistes et tous les adversaires de l'Europe, à gauche comme à droite.


Méthodologie: Etude réalisée en ligne les 28 et 29 mai auprès d'un échantillon de 1 042 personnes, constitué selon la méthode des quotas représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.


Trois ans après le rejet par les électeurs français du Traité constitutionnel européen, vous vous dites que ce vote...?






Légende: Bleu foncé: Oui, tout à fait. Bleu clair : Oui plutôt. Gris foncé :Non, plutôt pas. Gris clair: Non, pas du tout















Légende: Bleu foncé: Oui, tout à fait. Bleu clair : Oui plutôt. Gris foncé :Non, plutôt pas. Gris clair: Non, pas du tout













Par rapport à ce qu'elle était il y a trois ans, vous vous dites que la manière dont la construction de l'Europe est conduite a... ?


















Diriez-vous que l'adoption par la France du traité simplifié est une remise en cause du vote des Français lors du référendum de 2005 ?







  


Notez
Lu 6860 fois


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 7

A la Une | Analyse | Tribune | Document | Campus